IMG_4628

La série du mercredi (2/2) : P’tit Mickey Pompier

Pour finir cette série du mercredi (2/2) sur les pompiers, je vous propose P’tit Mickey Pompier que mon LittleBoy ressort régulièrement de sa bibliothèque. Une approche simple et classique du pompier qui éteint le feu du barbecue et sauve le chat coincé dans un arbre, grâce à sa grande échelle. C’est mignon, solidaire et bienveillant. Je pense que c’est ce que mon Littleboy apprécie dans ce tout petit livre.

P’tit Mickey Pompier, éd. Fleurus, 6,95 euros. dès petit.

Publicités

IMG_4621

La série du mercredi (1/2) L’Archidoc Les Pompiers

Pour cette série du mercredi (1/2), j’ai choisi de vous parler des livres de pompiers car mon Littleboy s’intéresse beaucoup à eux en ce moment. Une visite à la caserne aux dernières vacances et hop ! le voilà fasciné par la grande échelle 😉 Nous nous sommes donc plongés dans cet archidoc Les Pompiers. Une série très bien faite que j’aime beaucoup, richement documentée ce qui permet d’allonger la durée de vie du livre, avec des étapes de compréhension différentes selon les âges. On aime : les camions pour lutter contre le feu mais aussi, de découvrir le secours aux blessés, l’aide aux mamans prêtes d’accoucher. Les explications sur l’usage et l’utilité du canadair sont assez chouettes aussi. Ces livres sont pratiques à aborder avec plusieurs entrées de lecture et à la fin, un vrai-faux et un cherche et trouve pour récapituler son savoir.

L’Archidoc Les Pompiers, Anne-Claire Lévêque et Aviel Basil éd. Père Castor, 8 euros, dès 4 ans.

IMG_4655

IMG_3739

La série du mercredi (2/2) : Flânerie dans le sous-bois

Pour finir cette série du mercredi (2/2) sur les changements de saison et le passage à l’automne, je propose Flânerie dans le sous-bois. J’ai déjà eu l’occasion de présenter ce livre ici mais je ne résiste pas à l’envie de recommencer car il est si beau avec ses découpes et ses effets pop ups. On avance dans l’histoire comme en avançant dans les stries d’un tronc d’arbre, on découvre la faune et la flore de saison au coeur d’une forêt verdoyante. La poésie s’invite à chaque page qui se tourne se mêlant aux décors finement ciselés. Joli !

Flânerie dans le sous-bois, Helen Musselwhite et Frédérique Fraix, Editions Quatre Fleuves, 12,90 euros, dès 4 ans.

IMG_3736

IMG_3735

IMG_3724

La série du mercredi (1/2) : La feuille d’or

La série du mercredi (1/2) porte sur les livres qui parlent des changements de saison et notamment de l’automne. Dans La feuille d’or, on trouve beaucoup de poésie pour raconter un changement de saison. Les dessins sont doux, les couleurs chaudes, les textes courts et faisant mouche. Avec l’automne, apparaît une feuille d’or (vraiment dorée dans les dessins) qui fascine les animaux de la forêt. De la souris à la biche en passant par le renard, tous veulent garder cette feuille pour eux : pour l’admirer, pour le plaisir de la voler, pour s’en faire une couverture… Mais à force d’être baladée et croquée, la feuille finit en mille morceaux qui s’envolent d’un coup de vent… jusqu’à la saison suivante. Envoûtant.

La feuille d’or, Matthew Forsythe et Kirsten Hall, Little Urban, 16,50 euros, dès 4 ans.

IMG_3727

IMG_3730

IMG_3427
La série du mercredi (2/2) : Au lit les chats

Pour finir cette série du mercredi (2/2) sur les chats dans les livres jeunesse, j’ai retenu cette petite pépite, plébiscitée par mon LittleBoy. Au lit les chats, c’est l’union du graphisme et de la poésie selon Barbara Urio Castro, pour un livre à feuilleter juste avant d’aller dormir. Dans cet ouvrage aux pages cartonnées, on découvre un à un, douze chats colorés qui se présentent devant une maison, avec l’intention d’y trouver une chambre ou faire dodo. Et quand la maisonnée est remplie de ronrons et de couleurs, il est l’heure de se mettre au lit et d’éteindre la lumière… On aime la simplicité du graphisme, les pages découpées pour laisser passer les couleurs et entrer dans les univers de chacun. C’est un livre pour les petits mais qui marche très bien avec mon 4 ans. je le trouve idéal comme petit (dernier) livre du soir.

Au lit les chats, Barbara Castro Urio, éd Saltimbanque, dès 12 mois.

IMG_3600

La série du mercredi (1/2) : Peter, le chat debout

Pour cette série du mercredi (1/2), j’ai choisi de vous parler des chats. D’abord parce que c’est un animal qu’on trouve beaucoup en ce moment, dans les livres consacrés à la jeunesse. Ensuite, parce que mon LittleBoy ne se lasse pas de voir passer le chat du voisin dans notre jardin, se souciant de cette boule de poil toujours en quête de caresses. Ici, on parle de Peter, le chat debout, un livre de Nadine Robert et Jean Jullien qui nous fait bien rire. L’histoire : un matin, Phil trouve devant sa porte une boîte, avec à l’intérieur, un chat noir et blanc qui se dresse immédiatement sur ses deux pattes arrière. Un chat debout, qui lui réserve bien des surprises… Il préfère par exemple la dinette aux pelotes de laine et le skate à la chasse à la souris… Il troque même une grimpette dans les arbres contre une séance de yoga ! C’est drôle, savoureux, mignon et un brin loufoque. On aime la couverture très épaisse, les dessins épurés, les blagues à chaque page tournée. Charmant et plaisant.

Peter, le chat debout, Nadine Robert et Jean Jullien, Ed Little Urban, 14,50 euros, dès 3 ans.

IMG-3431.JPG

Le livre du samedi : Conversation avec le loup

Mon LittleBoy étant plutôt fan des histoires de loup, il n’a pas été déçu par cette « Conversation avec le loup ». C’est l’histoire d’une jeune fille, Ida, qui rencontre un loup affamé mais qui est bien décidée à ne pas se laisser manger. Des deux parleurs, lequel sera le plus habile ? Qui est le plus malin ? Qui a le plus d’assurance ? Toute l’histoire tourne autour de ces deux personnages et de la manière dont l’un tente de posséder l’autre. Et dans tous les cas, pas question de se laisser dévorer par la peur, même aux frontières du réel et de l’imaginaire. On aime les illustrations originales, qui apportent un vrai plus en terme de découverte et de poésie. Les univers oniriques de Delphine Jacquot sont réellement envoûtants.

Conversation avec le loup, Laurence Gillot et Delphine Jacquot, éd. Saltimbanques, 14,50 euros, dès 4 ans.

IMG-3646

IMG-3649

IMG-3651

IMG_3601

La série du mercredi (2/2) : Paris la nuit

Je poursuis cette série du mercredi (2/2) sur la capitale avec Paris la nuit, ouvrage pop up et lumineux qui plait donc beaucoup à LittleBoy, mais qui de fait, est assez fragile. Mieux vaut le consulter à deux, avec un adulte, si on veut le faire durer un peu. On feuillette donc quatre dioramas en pop-up, de la Concorde à l’Arc de triomphe, dans le quartier de Montmartre ou de la Tour Eiffel, et de Notre-Dame au centre Pompidou. Chaque étape s’illumine grâce à 2 diodes incluses dans la couverture, pour découvrir les plus grands monuments de Paris sous un angle moins habituel. Je trouve plutôt sympa de regarder ce livre au moment du coucher, pour mieux profiter de l’illumination dans une ambiance tamisée… Ce principe d’animation est servi par des illustrations délicates et amusantes, fourmillantes de détails qui permettent de découvrir à chaque fois quelque chose de nouveau.

Paris la nuit, Arnaud Roi et Claire Le Meil, éd Milan, 18 euros, dès 4 ans.

IMG-3644

IMG-3645

 

IMG_3604

La série du mercredi (1/2) : Paris s’envole

Littlemum part souvent en « voyage d’affaires » à Paris et LittleBoy aime y faire quelques escapades après un tour de TGV. Alors pour cette série du mercredi (1/2), j’ai choisi de vous présenter des livres sur Paris, capitale rêveuse et fascinante pour un bambin de 4 ans. Avec Paris s’envole, on fait place à une balade poétique amplifiée par un très délicat jeu de découpes laser. Un effet de dentelles absolument superbe, mais qui rend l’ouvrage très fragile. A lire à deux, avec un adulte, donc. Reste que feuilleter ce livre est un régal pour les yeux. On suit en noir et blanc les péripéties de la Tour Eiffel qui a décidé de faire un tour au-dessus de Paris, pour la journée. On devine les monuments emblématiques, les enfants qui jouent, les routes et le cheminement de la Seine. On vit l’effervescence des grands magasins, on entend presque les enfants qui jouent dans le parc public. Evidemment, on est à fond dans le Paris des touristes, le Paris bucolique, le Paris souvenirs. Mais qu’il est beau ce Paris.

Paris s’envole, Hélène Druvert, éd. Gautier Languereau, 19 euros, dès 4 ans.

IMG-3639

IMG-3640

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑