Le livre du samedi : compte avec les pingouins

Ma petite trouvaille de la semaine qui me plait beaucoup, c’est ce Compte avec les pingouins de Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet. On commence par détacher les 41 éléments prédécoupés qui nous serviront à compter au fil des pages.


En effet, à chaque étape, l’enfant doit résoudre les problèmes qui lui sont proposés comme de mettre cinq petits pingouins sur la banquise, empiler deux pingouins pour arriver à hauteur d’ours… évidemment c’est pour les grands. Mais pour mon LittleBoy j’ai l’intention au départ, d’adapter moi-même les problèmes pour les simplifier au maximum. J’aime l’idée de manipuler les petits personnages pour compter sachant que LittleBoy est capable de dénombrer jusqu’à 4-5. Et que c’est aussi un objectif de petite section. Une façon ludique de s’y entraîner !

Compte avec les pingouins de Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet, Editions Hélium, 13,90 euros, dès 3 ans.

Publicités

Fichier_002-21

La série du mercredi (3/3) : Quand tu dors

Pour finir cette série du mercredi (3/3), sur les livres qui parlent de la nuit, j’ai choisi Quand tu dors de Delphine Chedru. Dans ce livre tout en bleu, noir et jaune, on démarre comme le petit enfant qui dort au bord de la fenêtre et qui regarde la nuit au travers. Là encore les phrases sont courtes, les mots pesés. Place à l’image et au ressenti. On croirait entendre le métro qui circule et les éboueurs qui sillonnent la ville; le chat chasse la souris et le gendarme attrape le voleur sur les toits de la cité; on s’émerveille avec l’astronome du ciel étoilé et on est ébloui du jour qui finit par se lever. Un voyage du fond du lit, entre rêverie et réalités.

Quand tu dors de Delphine Chedru, éd Gallimard Jeunesse, 12,90 euros, à partir de 3 ans

Fichier_000-105

La série du mercredi (2/3) : Ronde de nuit

Je poursuis cette série du mercredi (2/3) avec Ronde de nuit de Simon Hureau. L’auteur nous emmène à travers la nuit, voir ce qui se passe aux quatre coins de la ville. Dans un univers bleu foncé, on voit les silhouettes se découper sous des lumières artificielles ou la clarté de la lune, avec pour chaque situation, juste une à deux phrases explicatives. De l’ambiance de fête à l’appartement terrasse, au tourbillon d’insectes ébloui par un lampadaire, en passant par l’avion qui clignote au milieu des étoiles, on fait le tour de tout ce qui vit la nuit. C’est poétique, joli, tendre. Une lecture apaisée et apaisante pour des minus prêts à rêver, la tête dans les étoiles.

Ronde de nuit de Simon Hureau, éd. Didier Jeunesse, 13,10 euros, à partir de 3 ans

Fichier_001-34

La série du mercredi (1/3) : Déjà

Pour cette série du mercredi (1/3), j’ai retenu les livres qui parlent de ce qui se passe la nuit pendant que mon LittleBoy fait dodo… Déjà de Delphine Grenier, peut se lire juste avant d’aller se coucher. L’auteur nous emmène dans un univers bleu nuit, paisible, où la souris réveille le chat dès la nuit tombée, pour qu’ils filent ensemble réveiller l’oiseau, la grenouille, la poule, le lapin… Et à chaque fois, les animaux expriment leur surprise d’un Déjà ? Avant que tout ce petit monde grimpe sur la colline… pour voir se lever le soleil. Une jolie histoire avec une jolie bande d’animaux, pour passer du jour à la nuit et de la nuit au jour.

Déjà, Delphine Grenier, éd Didier Jeunesse, 13,10 euros, dès 3 ans.

Fichier_003-10

Le livre du samedi : Le livre de la jungle

On attaque les classiques de Walt Disney avec ce Livre de la Jungle adapté aux critères de lecture de mon LittleBoy : une histoire haletante, bien racontée et très illustrée. L’histoire d’un Petit d’homme qu’il a déjà vu en dessin animé il y a maintenant un certain temps. Une histoire qu’il connait, mais qu’il prend plaisir à découvrir sous cette forme narrative. J’aime aussi la façon dont nous nous sommes procurés ce livre, par hasard, dans une boîte à livres, à l’occasion d’une simple balade. Un ouvrage qui passe de main en main, jolie transmission.

Le livre de la jungle, Club du livre – Mickey, Disney-Hachette, autour de 1 euro sur Amazon, à partir de 3 ans.

Fichier_000-103

Le jardin de la Frolle

C’est une très bonne période pour cueillir des fruits au jardin de la Frolle. Des pommes, des poires, des prunes, des figues, des fraises… bref, de quoi remplir les paniers ! Chez nous, l’idée était de préparer des compotes pour l’hiver. Bon les fraises, c’était aussi avec l’idée de les manger maintenant. Parce qu’on adoooooore ça !

Fichier_005-3

L’avantage d’aller cueillir les fruits sur l’arbre, c’est d’abord de s’amuser et d’apprendre pour les plus jeunes, c’est aussi de pouvoir cueillir en quantité pour les confitures, les compotes, les coulis… Les prunes peuvent être congelées en demi-oreilles pour être réutilisées l’hiver sur une tarte ou en compote minute.

Fichier_004-4

En plus, la balade est sympa même par temps moyen, LittleBoy peut courir dans les allées, voir les fruits sur leurs arbres… on a même ramassé des feuilles d’arbres fruitiers avec l’objectif de démarrer un petit herbier !

Fichier_006-2

Jardin de La Frolle, à Bonnes dans la Vienne (à une demi-heure de Poitiers), du lundi au samedi de 8h30 à 12h et de 14h à 18h. Amener ses sacs, paniers et canettes. Jus de pommes locales vendu en boutique.

 

Fichier_000-100

La série du mercredi (3/3) : Gilbert, intrépide nuage de mer

Pour finir cette série du mercredi (3/3), je vous propose Gilbert, intrépide nuage de mer. C’est l’histoire d’un heureux nuage de bord de mer qui, alors qu’il poursuit un cerf-volant, se fait capturer par un collectionneur, pour terminer sous cloche, dans un cabinet de curiosité. Il est transporté au bout du monde pour être exposé dans un musée, avant d’être remplacé par une autre nouveauté. Le voilà qui atterrit sur un buffet de salle à manger, avec pour seule distraction, la télévision. Puis abandonné sur un trottoir, avant d’être récupéré par un enfant qui le libère de sa prison de verre. Gilbert verse ses larmes sur un paysage désertique où la nature reprend vie. Et ici, cette pluie rend les gens heureux, contrairement à ceux du bord de mer… Mais on sait tous que les nuages sont là pour faire la pluie et le beau temps ! Dans ce livre on aborde les notions de liberté, de différences, et de voyage pour faire tomber les à-prioris. Chouette !

Gilbert, intrépide nuage de mer, Gwendoline Raisson et Amélie Jackowski, éd Belin Jeunesse, dès 3 ans.

 

Fichier_002-19

La série du mercredi (2/3) : Léger comme une plume

Je poursuis cette série du mercredi (2/3) sur les nuages et le vent, avec Léger comme une plume de Marc Lévy et Florent Bégu. Ce livre extrait de la série sur les expressions de la langue française, parle d’un petit vent qui n’arrive pas à souffler grand chose. Brise a beau souffler, les arbres et les fleurs ne bougent pas. Son rêve était pourtant de faire plier les roseaux des marais et virevolter les feuilles d’automne. C’est un petit criquet qui va l’aider à gagner en confiance et tenter de lui faire comprendre qu’on apprend en grandissant. Et c’est en apprenant à souffler sur une plume que Brise gagna en puissance et elle comprit qu’un jour, elle aussi deviendrait un grand vent.

Léger comme une plume, Marc Lévy et Florent Bégu, éd. Hachette Jeunesse, (offert chez Mc Donald’s), dès 3 ans.

Fichier_001-31La série du mercredi (1/3) : nuage

Pour cette série du mercredi (1/3), je vais vous parler des nuages et du vent. Mon LittleBoy s’intéresse beaucoup à tout ce qui se passe dans le ciel et je lui ai concocté une trilogie que je vous partage ici. Avec Nuage de Diana Nagy, on entre dans un monde plein de poésie. Pendant la nuit, les nuages sont descendus près du lac, en flottant entre les arbres, pour admirer les nénuphars et dire bonjour aux animaux. Au cri du loup, ils savent que le jour va se lever et se décident à remonter. Tous sauf un petit qui parle encore aux grenouilles. Coincé, sans savoir remonter, il va se faire aider par les libellules, les papillons et tous les animaux. Les grands nuages vont tenter de cacher le soleil pour qu’il ne se transforme pas en brouillard. C’est finalement un gros coup de vent qui va le faire remonter vers sa maman. Une bien jolie histoire qui mêle nature, ambiance nocturne et petits éléments scientifiques.

Nuage de Diana Nagy, éd. Memo, 13 euros, à partir de 3 ans.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑