IMG_9079

La série du mercredi (2/2) : T’choupi au square

Pour cette série du mercredi (2/2) sur le thème des toboggans, j’ai eu envie de ressortir ce T’choupi au square de Thierry Courtin, en histoire à deux voix. L’occasion de se ré-approprier le vocabulaire des parcs de jeux qu’on va pouvoir re-fréquenter une fois le temps sec revenu. Du bac à sable au toboggan en passant par les parties de foot ou les goûters avec les copains… toutes les situations sont envisagées et décryptées. Ça se lit bien, les mots à deviner deviennent vite un jeu rigolo. A la fin, une double page de Cherche et trouve permet de vérifier que le vocabulaire a été bien assimilé. Efficace.

T’choupi au square, Thierry Courtin, éd Nathan, 5,70 euros, dès deux ans

Publicités

IMG_9074

La série du mercredi (1/2) : Tout en haut du toboggan

Pour cette série du mercredi (1/2), je suis partie du thème du dernier livre arrivé à l’école via l’abonnement Titoumax, qui parle de toboggan. Il s’agit de Tout en haut du toboggan de Malika Doray, une auteure que nous apprécions beaucoup ici. Cet album s’inscrit bien dans son univers avec des dessins épurés, des dialogues mesurés, des personnages récurrents dont les fameux crocodiles que mon Littleboy affectionne particulièrement. Dans ce livre, on vit la grande aventure de la descente du toboggan. L’imaginaire enfantin est ici retracé avec l’hésitation et l’excitation, les peurs et les rires. Et surtout tout en bas, les parents qui attendent pour réceptionner leurs minus ! Le côté amusant réside dans le grand format qui se lit à la verticale ! Dans le sens de la descente du toboggan, en fait. Mon petit regret :  le livre est plutôt à faire découvrir à de plus jeunes enfants, autour de deux ans. Enfin ça, c’est l’avis de l’adulte parce que mon garçon, lui, il adore ce bouquin qu’on lit plusieurs fois d’affilée chaque soir au dodo. Il connaît les expressions par coeur et s’amuse à le lire à deux voix, avec les effets de surprises etc. Une vraie bonne raison pour vous le conseiller quand même !

Tout en haut du toboggan, Malika Doray, Ecole des loisirs, 10,50 euros, à partir de 2 ans.

IMG_8833

La série du mercredi (2/2) : Les aventures de petit pois et son manteau aux 100 poches

Pour finir cette série du mercredi (2/2) sur les petits héros qui mènent des enquêtes, j’ai choisi Les aventures de petit pois et son manteau aux 100 poches. Petit pois est un petit garçon du genre bricoleur, qui possède un super manteau avec 100 poches dans lesquelles il peut ranger des tas d’objets qui finissent toujours par avoir une utilité. A la lecture de l’ouvrage, c’est nous qui menons l’enquête avec le petit héros, pour découvrir ce qui se cache de la poche 1 à la poche 100. Evidemment, vous l’aurez compris, il s’agit aussi d’un livre pour se familiariser avec les nombres. Au fil de l’histoire, Petit pois cherche et trouve rarement ce qu’il veut au bon moment, ce qui suscite l’amusement chez le lecteur. Son côté bricolo permet à l’imagination de chacun de vagabonder. Et à force de trouver moults objets, c’est aussi le vocabulaire de l’enfant qui s’enrichit !

Les aventures de petit pois et son manteau aux 100 poches, Laure Dorsemaine et Aki, Belin éditions, 13,90 euros, dès 3 ans.

IMG_8925

La série du mercredi (1/2) : Petit renard et le mystère des pommes perdues

Pour cette série du mercredi (1/2) j’ai choisi des livres où on mène des enquêtes. Ici, Petit renard rêve de jouer à Sherlock Holmes mais ne trouve pas de mystère à résoudre… jusqu’à ce qu’il s’aperçoive un matin que toutes les pommes du grand arbre ont disparu. Il peut enfin sortir loupe et carnet pour se creuser les méninges… de belles couleurs, un graphisme simple et frais, une belle histoire d’amitié et de gourmandise. Miam !

Petit renard et le mystère des pommes perdues, Ekaterine Trukhan, Larousse, 11,95 euros, des trois ans.

IMG_8570

Mosaïc de Playmaïs

On avance doucement sur cette activité playmaïs mosaic qui demande de la concentration et de la rigueur. Dans cette boîte, il s’agit d’habiller des planches avec des animaux comme le chat, l’ours ou le chien. Le plus difficile pour LittleBoy est de s’astreindre à respecter les couleurs. Et bien sûr, l’activité ne dure pas bien longtemps à chaque fois. Surtout si on veut éviter de finir en opération soufflage dans la boîte à boules ou en lancer de playmais à travers la pièce 😂 . Ces boules sont 100% biodégradables, composés de maïs naturel et de colorants alimentaires. Evidemment, il ne s’agit pas de les manger, mais il n’y a pas de danger. Les flocons Playmaïs peuvent être collés, couplés, déchirés, modelés pour répondre à une imagination sans limite. Ici, les modèles canalisent les enfants qui avec un peu d’eau collent les flocons entre eux grâce à l’amidon naturel du maïs.

Playmais mosaic Animaux de compagnie (2300 flocons, six cartes modèles), est accessible des trois ans, comptez 8 euros.

IMG_8538

L’ABC de Djeco

LittleBoy ayant fait part d’un appétit pour les lettres, je lui ai soumis ce puzzle ABC de @djeco_toys joliment illustré par @emilie_vast . Sous le A une abeille qui butine, sous le F un flamant rose qui attire l’œil, sous le R un renard à l’orange éclatant. Mon garçon aime défaire et retrouver le positionnement des lettres via leur forme ou l’animal qui lui sert d’indice. Et me sollicite pour écrire des mots aussi. Bref, il adore ce jeu que par ailleurs je trouve très beau, réalisé en bois de tilleul.

L’ABC de Djeco, décoré par Emilie Vast, chez @natureetdecouvertes (16€), dès 3 ans.

IMG_8716

La série du mercredi (2/2) : Devine combien je t’aime en hiver

Pour finir cette série du mercredi (2/2) sur les livres qui parlent de l’hiver, j’ai choisi Devine combien je t’aime en hiver, en version pop up. Un petit trésor qui se lit comme on déguste un bonbon, page après page, avec des décors en trois dimensions qui se mettent en place sous nos yeux, pour s’émerveiller des plaisirs de l’hiver. Ici, Grand lièvre brun et Petit lièvre brun jouent dans la neige, aux devinettes. C’est tendre, doux, mignon, trop joli, craquant et à la fin du livre, on a envie de se faire des bisous.

Devine combien je t’aime en hiver, le pop-up, Sam McBratney et Anita Jeram, éditions Pastel, L’école des loisirs, 16,50 euros, dès deux ans.

IMG_8722

La série du mercredi (1/2) : La moufle

Pour cette série du mercredi (1/2) consacrée aux livres qui parlent de l’hiver, j’ai retenu ce petit conte russe appelé La moufle, adapté par Chloé Chauveau et illustré par Céline Bielak. Le jour le plus glacial de l’hiver, un petit garçon pressé de rentrer chez lui perd une moufle en chemin. Une souris y trouve refuge, puis un lapin vient y réchauffer ses oreilles, puis le renard y dégeler ses moustaches… avant que n’arrivent le sanglier, l’ours et la fourmi qui telle la goutte qui fait déborder le vase, fait craquer par sa seule présence les coutures de la moufle toute chaude. Une belle histoire de solidarité, sur fond d’hiver froid et saisissant. L’histoire est assez longue mais la répétition du comique de situation tient en haleine les petits auditeurs. Chez nous, c’est un coup de coeur. Et en plus, cette série de petits contes classiques est très peu cher.

La moufle, adapté par Chloé Chauveau et illustré par Céline Bielak, éditions Lito, 1,99 euros, dès trois ans.

IMG_8393

Drôles de petites bêtes

Une petite plongée dans la bibliothèque de LittleBoy et voilà une sélection d’ouvrages d’Antoon Krings, avec les personnages qui étaient au casting du film Drôles de petites bêtes, que nous avons vu à Noël au cinéma… il ne reste qu’à piocher celui qui nous intéresse! Mireille l’abeille et Léon le bourdon sont parmi les plus abordables, on peut les lire aux petits dés deux ans. Ici, ils ont très bien fonctionné à cet âge là. Les autres attendront d’avoir trois ans (La Luciole et le papillon par exemple).

bêtes

Odilon le grillon est l’équivalent d’Apollon dans le film. Et en lisant l’histoire je me suis rendue compte qu’il côtoyait déjà la reine des abeilles. Bref, on a mis la main sur le scénario originel… Mais dans celui-ci, il y a beaucoup de textes. On l’a mis de côté pour plus tard.

ils sont tous édités chez @gallimard_jeunesse collection Giboulées, autour de 6 euros

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑