IMG-7829

La série du mercredi (1/2) : le livre extraordinaire des reptiles et amphibiens

Pour cette série du mercredi (1/2), je propose d’aller à la rencontre d’animaux moins familiers de mon Littleboy. En commençant avec le superbe livre extraordinaire des reptiles et amphibiens, qui de par son format XXL, donne à voir les animaux dans des volumes vraiment intéressants et via des illustrations extrêmement proches de la photographie.

IMG-7836

Les détails sont impressionnants et l’image franchement réaliste. On y découvre le serpent le plus venimeux du monde, qu »une tortue peut vivre 170 ans ou que le dragon de Komodo est le lézard le plus grand sur notre planète. Pour chaque petite ou grosse bête, sept à huit informations clés sont données avec des anecdotes originales. On trouve aussi l’indication du lieu de vie, l’habitat, la taille, la nourriture… et une échelle indicative permet même de comparer sa taille à celle de l’homme. Plutôt intéressant. Cet album est le sixième d’une collection du genre avec les animaux des océans, les dinosaures…

Le livre extraordinaire des reptiles et amphibiens, illustrations de Mat Edwards, éd Little Urban, 22 euros.

Capture

IMG-7693

La série du mercredi (2/2) : L’appel du tigre

Pour cette série du mercredi (2/2), j’ai choisi L’appel du tigre de Gwen Millward, qui nous raconte l’histoire de Tigre qui a soif d’aventure et de Lili qui se laisse convaincre de le suivre. Mais en chemin, Tigre devient de plus en plus sauvage, incontrôlable. Au point que Lili prend peur. Certes elle aspire à ce besoin de liberté, mais sait qu’il y a aussi des limites à respecter. Ici, le récit s’inscrit dans la profondeur et invite à la réflexion.

L’appel du tigre, Gwen Millward, Ed LittleUrban, 13,50 euros, dès 3 ans.

IMG-7684

La série du mercredi (1/2) : C’est bien! c’est affreux!

Pour cette série du mercredi (1/2), j’ai choisi deux livres avec des tigres qui interpellent mon Littleboy. Le premier est C’est bien! c’est affreux! Ce livre qui vient d’être édité en français est paru une première fois en 1963 aux Etats-Unis mais n’a pas pris une ride. Dans la jungle, un tigre affamé tombe sur un jeune garçon à qui il demande de se sauver en courant, pour mieux l’attraper et le manger. Mais le garçon se dit trop fatigué, lui qui a couru toute la journée pour échapper à un rhinocéros. Intrigué, le tigre demande à l’enfant de lui raconter cette histoire en s’esclaffant à chaque rebondissement d’un souriant « c’est bien » ou d’un triste « c’est affreux ». Le comique de répétition fonctionne à plein. Et la fin réserve une amusante surprise. Que je vais taire ici…

C’est bien! c’est affreux! Joan M. Lexau et Aliki, éd. Saltimbanque, 15 euros, dès 3 ans.

4A893925-C725-42EE-9A72-47B1EA579860

Le puzzle Observation de la jungle de Djeco

On attaque le puzzle 🧩 Observation de la jungle chez Djeco, en 35 pièces avec une bordure identifiable qui aide à démarrer l’assemblage et un poster qui sert de modèle, à la même dimension. Voilà qui aide à ne pas se décourager en route. Plutôt bien vu !  Une fois les pièces assemblées, on peut s’amuser à retrouver les éléments de la frise dans la grande image. Histoire de faire durer le plaisir.

Puzzle Observation jungle, 35 pièces, chez Djeco, 19,50 euros.

IMG-7868

IMG-7481

La série du mercredi (2/3) : Maxidodos

Pour cette série du mercredi (2/3) sur la naissance des bébés, je propose Maxidodos de Kimiko qui permet de rencontrer des tas d’animaux et leurs bébés au moment de s’endormir. Ici, je profite du sujet sur les bébés pour nourrir mon Littleboy en vocabulaire sur les patronymes de bébés animaux. L’ânon, le baleineau, le zébron, l’ourson, le cigogneau… J’aime aussi l’idée de transmettre l’affection des adultes pour leurs petits comme le bébé kangourou qui fait des rêves incroyables dans la poche douillette de sa maman, bébé manchot recroquevillé sous son papa pour ne pas avoir froid ou encore les petits lémuriens portés endormis, comme des sacs à dos, par leur maman. Parce que l’arrivée d’un bébé, c’est d’abord beaucoup d’amour, non ?

Maxidodos de Kimiko, éd. école des loisirs, 12,80 euros, dès 3 ans.

IMG-7534

IMG-7483

La série du mercredi (1/3) : Merveilleuses naissances

Pour cette série du mercredi (1/3), j’ai choisi de vous parler d’un sujet qui préoccupe beaucoup mon Littleboy en ce moment, la naissance des bébés. Il faut dire qu’un de ses copains d’école va être grand frère dans quelques jours alors le sujet des naissances a gagné la cour de récré et au-delà, toutes les questions qui tournent autour du bébé dans le ventre, à la naissance… Outre les réponses à ses questions, je lui ai proposé de regarder quelques livres qui parlent du sujet. A commencer par le très joli Merveilleuses naissances d’Aina Bestard. On plonge dans le monde animal où parfois les parents forment une super équipe pour prendre soin de leurs petits, à d’autres moments les nouveaux-nés naissent sous le regard d’un seul d’entre eux ou de tout le groupe qui se charge de leur éducation. Et parfois encore, les petits êtres sont vite lâchés dans la nature pour devenir des adultes indépendants. Ce livre est un voyage dans le début de la vie chez le manchot empereur, l’hippocampe ou la baleine… Les naissances y sont décrites avec beaucoup de tendresse mais aussi de réelles informations. Et surtout, ce livre est bourré d’esthétisme avec des pages en calques qui viennent se superposer pour raconter l’histoire. 

Merveilleuses naissances, Aina Bestard, éd. Saltimbanque, 16 euros, dès 4 ans.

IMG-7518

IMG-7519

IMG-7520

IMG-7616

Dessine avec des tampons – Les animaux

Voilà une activité sympa et pas si simple, à tester avec ses enfants. Mon LittleBoy qui n’est pas très « travaux manuels » a apprécié ce Dessine avec les tampons sur le thème des animaux, car il faut se creuser un peu les méninges pour trouver les bonnes formes géométriques et les tamponner dans le bon sens pour réussir à « dessiner » une grenouille 🐸 ou un hippocampe ou encore réaliser les écailles d’un crocodile ou les dents d’un requin 🦈. On aime le « tout intégré » dans l’ouvrage, qui permet de retrouver les outils en même temps que le livre. On apprécie les niveaux de difficultés différents qui permettent d’alterner les dessins sans se décourager.

Dessine avec des tampons – Les animaux Ed. Usborne, 12,95 euros.

IMG-7623

IMG_7390

La série du mercredi (2/2) : Dis Ours, tu rentres bientôt ?

Pour cette série du mercredi (2/2) sur la tranquillité, j’ai choisi Dis Ours, tu rentres bientôt ? qui raconte l’histoire de Canard et de Ours. Canard est un voisin plutôt envahissant et ce matin, alors qu’il arrive chez Ours, il trouve un mot accroché sur la porte d’entrée : Parti à la pêche, de retour la semaine prochaine. Ours ne rêve que d’une chose, avoir la paix et se retrouver seul avec lui même. A l’inverse, Canard ne supporte pas la solitude et s’ennuie. Il décide de partir à la recherche de son ami dans la forêt. Pendant ce temps, Ours commence à trouver moins drôle d’être seul quand il s’agit de monter sa tente, de pêcher sous la pluie, et d’affronter les bruits de la nuit… Au final ces deux-là sont bien contents de se retrouver, et passent de bons moments ensemble, à la pêche, malgré leurs défauts !

Dis Ours, tu rentres bientôt ? Jory John et Benji Davies, Little Urban, 13,50 euros, dès 4 ans.

IMG_7394

Trois lapins

La série du mercredi (2/2) : Trois petits lapins

Pour cette série du mercredi (2/2) sur les espiègleries des bébés animaux, je propose Trois Petits lapins au Père Castor. Dans ce livre, Père Lapin et Mère Lapin ont bien du mal à contenir l’énergie de leurs trois enfants, si pressés de sortir du terrier pour voir le soleil se lever derrière la colline. Mais en quelques bonds, les petits lapins sont déjà loin. Les trois coquins font n’importe quoi : ils sautent sur les fourmis, chassent les papillons et bousculent les abeilles. De bêtises en bêtises… ils se rapprochent dangereusement de la maison des humains, ce qui leur a été fortement déconseillé. Et ce qui devait arrivé arriva. Ils se font attraper. Coincés dans leur cage, ils appellent au secours les fourmis qui passent par là, les papillons et les abeilles qui virevoltent dans le coin. Mais rien. Sauf qu’en réalité, pas vindicatives pour un sou, les petites bêtes sont allées chercher du secours et les deux parents réussiront à délivrer leurs minus. Un bel apprentissage de la vie avec une histoire qui évoque la désobéissance, la solidarité et la famille. Top.

Trois petits lapins, un conte de Zemanel, illustré par Amélie Dufour, éd. Flammarion Jeunesse – Père Castor, 5,25 euros,

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑