Image199

La série du mercredi (3/3) : Pascale la cigale

Terminons cette série du mercredi (3/3) sur la météo et le temps qu’il fait avec Pascale la cigale, l’un des insectes dont Antoon Krings a le secret. Dans cette histoire, pour que l’été reste beau, il faut que la cigale chante du soir au matin. Ce qui arrangerait les affaires des abeilles, des papillons et bourdons, butinant de fleur en fleur pour s’approvisionner en pollen. Sauf que la pluie s’en mêle et que Pascale la cigale n’a pas du tout envie de sortir pour chanter sous des trombes d’eau. Encouragée par ses compères elle y va… et attrape froid. Tant et si bien qu’elle tomba malade et passa le reste de l’été au lit. Ce qui n’empêcha pas le soleil de briller à nouveau, mais sans elle, et ce jusqu’à l’automne.

Pascale la cigale, Antoon Krings, Drôles de Petites Bêtes, Gallimard jeunesse, 6,20 euros, dès 3 ans.

 

Publicités

Fichier_000-5

La série du mercredi (3/3) : le lapin qui se planquait dans le jardin

Je termine ma série sur les livres de Pâques et de chasse aux oeufs avec Adrien, le lapin en chocolat qui se planque dans le jardin, effrayé par ces petits monstres que sont nos enfants, qui aimeraient bien lui mettre la main dessus pour le dévorer. Il commence par croiser Mireille l’Abeille et ça, ça tombe bien, c’est une « copine » de Little Boy. En effet, dans cette série ultra célèbre des Drôles de Petites Bêtes, je trouve que Mireille l’abeille est l’un des premiers numéros à être accessible (dès deux ans). Donc Mireille l’abeille croise ce curieux lapin en chocolat qui se cache parmi les fleurs. C’est un lapin de Pâques qui finalement sympathise avec Benjamin le nain de jardin, qui après lui avoir vidé son panier d’oeufs en chocolat, lui croquerait bien une oreille… Bref, on est dans un univers propre à Antoon Krings, où les éléments du jardin s’animent, où la part de mystère vient se frotter au récit illustré avec beaucoup de poésie. Attention il y a beaucoup de texte, trois ans est un minimum. Mais j’aime l’idée d’un livre de Pâques où l’on inverse les rôles, en se mettant à la place de celui qui va se faire manger. Miam.

Adrien le lapin, Antoon Krings, collection Les drôles de petites bêtes, Giboulées n°23, éditions Gallimard Jeunesse, 6,20 euros. De 3 à 7 ans.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑