Contes d’Afrique

Sur la table de nuit de LittleBoy en ce moment, on trouve les contes d’Afrique édités au Père Castor. Vingt courtes histoires de la culture orale du Sénégal, du Soudan… qui permettent de découvrir l’Afrique et ses traditions. Soyons honnêtes, elles ne sont pas toutes faciles d’accès pour un enfant de six ans, mais elles ont le mérite d’être authentiques et permettent aux jeunes lecteurs de s’initier à la culture africaine. A l’origine, ces contes ont pour but de divertir en stigmatisant les travers humains. On y évoque le mensonge, la paresse, la méchanceté mais aussi le courage et la solidarité. On y met en scène les animaux, les hommes, et une pincée de magie. Quant à la morale, elle est souvent une leçon de vie. Instructif et amusant.

Contes d’Afrique, Jean Muzi et Sébastien Pelon, père Castor, dès 6 ans, 12€.

N’est pas singe qui veut !

Je recommande vivement N’est pas singe qui veut !, traduction d’une histoire colombienne qui parle de différence et d’amitié. On y cause d’un caïman gourmand qui règne en maître sur le grand fleuve Cauca et qui croquerait bien un singe de la bande de la vieille Maca. Mais les singes sont méfiants et le surveillent. Ils restent entre eux et refusent même de jouer avec un ours à lunettes qui vient en ami... jusqu’au jour où le crocodile fait appel à une sorcière pour se transformer en singe jusqu’à l’aube et pouvoir ainsi en croquer un... Mais c’était sans compter sur l’ours qui va prendre leur défense et les débarrasser de ce danger ambulant. « Tu es très différent » lui dit Maca, mais nous pourrions devenir bons amis ». Comme quoi...
N’est pas singe qui veut, marc Cantin, isabel, Olivier Latyk, les histoires de Pere Castor, Flammarion jeunesse, 5,25€, des 5 ans.

IMG_8645

Au spectacle : les ailes de mademoiselle

Cet après-midi nous sommes allés au spectacle voir deux contes des Ailes de Mademoiselle #poitiers . Les scènettes sont inspirées de contes réels comme « La bascule », avec un lapin 🐇 et un renard 🦊 qui pour sauver leur peau, doivent gagner en solidarité; et « la grenouille 🐸 a grande bouche » qui croise rhinocéros 🦏 et crocodile 🐊à la recherche d’une nourriture qui change du quotidien. C’était très sympa, joué avec humour et délicatesse, adapté aux enfants des trois ans mais jusqu’à sept-huit ans sans soucis, vraiment drôle et en intégrant la langue des signes. Joli succès dans la salle ! Lise et Chloé occupent parfaitement l’espace et savent convaincre leur public !

Retrouver ici Les ailes de mademoiselle

IMG_8658

le livre du samedi : Mes plus beaux contes

Ce livre à été offert à LittleBoy quand il était bébé Mais c’est vraiment maintenant qu’il commence à s’y intéresser. Il se partage entre les contes d’aventure comme Jack et le haricot magique ou Sinbad le marin; et les contes féeriques comme la Belle au bois dormant ou la princesse au petit pois. Les histoires largement illustrées ne dépassent pas quatre pages, ce qui permet d’en lire deux-trois le soir avant le dodo. Une première approche sympa pour les classiques de nos contes.

Mes plus beaux contes, ed. Pierre de Soleil, et Auzou. Des 3 ans

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑