IMG_4624 2

Mon top 10 de Noël (1/10) : Le jardinier de la nuit

Noël approchant, j’ai décidé de transformer ma « série du mercredi » en « Top 10 de Noël », pour vous proposer nos coups de coeur des derniers mois en littérature jeunesse, à mettre sous le sapin d’ici quelques semaines. Je commence par Le Jardinier de la Nuit des Fan Brothers. Dans la rue des Chagrins, tout le monde est un peu triste, les paysages sont gris et les sourires inexistants. mais c’est sans compter le Jardinier de la nuit qui vient surprendre les habitants en réalisant chaque nuit une sculpture végétale dans un arbre du quartier. On adomire, on photographie, on se parle on sourit. La vie reprend, notre petit héros William, est curieux de savoir qui fait cela. Le Jardinier de la nuit mi ange-gardien, mi bonne fée, le prend sous son bras et lui passe le relais du sécateur un peu magique. Mais ici, on parle de la magie du coeur, celle qui réconforte et qui donne envie de donner de l’amour aux autres. C’est beau, c’est poétique, c’est très joliment dessiné… On devient tout shamallow à la lecture de ce livre très bienveillant.

Le Jardinier de la nuit, The Fan Brothers, ed Little Urban, 15 euros, dès 4 ans.

IMG_4648

Publicités

IMG_3266

La série du mercredi (2/2) : le puzzle ABC

Pour finir cette série du mercredi (2/2), pas de livre mais des lettres de l’alphabet. Sous le A fleuri, on découvre des abeilles qui butinent, sous le B à l’ambiance forestière, une biche, et sous le C à rayure, un chat… Cet abécédaire, où chaque lettre vient s’emboîter, rythme l’alphabet d’illustrations d’animaux que l’on retrouve sur son contour accompagnés de leurs noms. Fabriqué en contreplaqué de tilleul et superbement illustré par Emilie Vast, il trône sur notre table de salon depuis longtemps déjà, tel un objet de décoration. Il est beau, ludique et mon LittleBoy vient y jouer quand il en a envie. Il est intéressant de le voir évoluer, reconnaître des lettres et surtout celles de son prénom, et même identifier des animaux originaux qu’il ne connaissait pas avant.

Le puzzle ABC, une exclusivité Djeco pour Nature et Découverte, 16 euros, dès 3 ans.

IMG_3263

La série du mercredi (1/2) : Mon tout premier abécédaire

Pour cette série du mercredi (1/2), j’ai choisi de vous parler des lettres de l’alphabet, l’une des préoccupations de mon LittleBoy en ce moment. En boutique, le choix ne manque pas et j’ai eu du mal à me décider… J’ai finalement opté pour Mon tout premier abécédaire chez Auzou, avec sa boîte de lettres aimantées et colorées. Ce que j’aime : les lettres qui peuvent être utilisées au fil des pages, que l’enfant s’amuse à reconnaître visuellement, et qui peuvent aussi se coller sur le frigo. Au fil des pages (une à deux lettres par page), l’enfant doit trouver la lettre qui correspond et la mettre dans le moule qui l’attend. On regarde ensuite les animaux ou objets présentés, dont le nom commence par la même lettre. Plutôt ludique et pas du tout barbant. Bref, ça fonctionne bien et l’apprentissage de l’alphabet devient un jeu.

Mon tout premier abécédaire, Isabelle Jacqué, éd Auzou, 14 euros, dès 4 ans.

IMG_1418

La série du mercredi (2/2) : Le livre en colère

Pour finir cette série sur les émotions (2/2), je vous propose ce classique que nous venons d’avoir pour la seconde fois ! Le livre en colère était le dernier de l’abonnement Titoumax de l’école, mais nous l’avions déjà dans notre bibliothèque depuis longtemps. L’occasion de le relire et de s’amuser à lui parler à l’oreille, à compter jusqu’à 10, le faire sourire pour que sa colère rouge s’apaise. Un bisou, un câlin, et le voilà qui rosit et qui se calme enfin. Défi remporté, la tomate est devenu citron, le livre en colère ne l’est plus. Evidemment, l’intéressant dans cet ouvrage de Ramadier et Bourgeau, c’est l’effet miroir pour l’enfant qui apprend comment en prenant un peu de temps, on peut faire descendre sa colère pour recommencer à profiter de la vie !

Le livre en colère, Ramadier et Bourgeau, école des loisirs, 10,50 euros, dès 3 ans.

IMG_1417

La série du mercredi (1/2) : Un bol de tristesse pour Nour

Pour cette semaine, je vous propose une série (1/2) basée sur les émotions en commençant par cette jolie histoire intitulée Un bol de tristesse pour Nour. C’est la mignonne histoire d’une petite fille qui voit débarquer chez elle un petit chat en quête de nourriture et de câlins. Elle s’attache à lui, il s’adapte aux habitudes de la maison… jusqu’au soir où il ne revient pas. Nour est triste et part à sa recherche. Elle apprend qu’il a retrouvé sa jeune propriétaire, qu’il était égaré et qu’il a retrouvé son foyer. Bref, qu’il ne reviendra pas. La gestion de la tristesse et de l’attachement est bien traduite, l’histoire reste mignonne, les consolations du papa aussi. Le truc en plus : une double page pour finir le livre, entièrement dédiée aux parents. Pour expliquer ce qu’est la tristesse chez l’enfant et ne pas chercher à la minimiser. Au contraire, il est conseillé de verbaliser pour accompagner l’enfant dans son vécu. On aime aussi le fait de montrer que pleurer n’a rien de honteux, que c’est normal et que ces larmes peuvent être libératrices…

Un bol de tristesse pour Nour, Kochka et Marie Leghima, éd. Flammarion Jeunesse, Père Castor, 8 euros, dès 3 ans.

IMG_0597

La série du mercredi (2/2) : Une chanson d’ours

Pour finir cette série du mercredi (2/2) sur les animaux et leurs bébés, j’ai choisi Une chanson d’ours de Benjamin Chaud. Encore une pépite dans cette série des ours, avec des visuels fouillés et sublimes.  L’histoire démarre avec papa Ours qui commence à hiberner, son petit tout contre lui. Soudain, une abeille sacrément en retard passe à toute vitesse devant la tanière. Qui dit abeille dit miel, Petit ours le sait et décide de la suivre. Quand papa Ours s’aperçoit que son fiston a disparu, il part à sa recherche dans la forêt, dans les rues de Paris, et même à l’opéra ! C’est poétique, ludique et tendre à la fois.  Ce qu’on aime chez Benjamin Chaud, ce sont ces grandes illustrations (le livre est haut en taille) qui fourmillent de détails et de fausses pistes, à partager avec les petits lecteurs pour aider Papa ours à retrouver son Petit ours.

Une chanson d’Ours, Benjamin Chaud, éditions Hélium, 15,90 euros, dès 3 ans.

IMG_0438

La série du mercredi (1/2) : Maxidodos

Pour cette série du mercredi (1/2), j’ai choisi de vous parler des animaux et de leurs bébés. En ce moment, nous lisons Maxidodos de Kimiko, qu’on pourrait résumer d’un « Bonne nuit, les petits ! » L’auteur s’inspire des haïkus, de très courts poèmes japonais dont la particularité est de saisir un instant ou une émotion de la journée. À la manière des haïkus, voici un livre qui incite à dormir… ou presque, en nous montrant le sommeil des bébés animaux, endormis tout contre leurs parents. Il aide aussi à étoffer le vocabulaire en apprenant le nom de nombre de bébés animaux, comme le marcassin pour le sanglier, ou le faon pour la biche… et même des très compliqués ! Le livre est très épais aussi, c’est plutôt un ouvrage à picorer, en fonction de l’intérêt du moment pour tel ou tel animal. Ce livre fait partie de l’abonnement Titoumax de l’école.

Maxidodos, Kimiko, école des loisirs, 12,80 euros, à partir de 2 ans.

IMG_0611

Halli Galli Junior

Halli Galli Junior est un jeu très convivial dont le règles sont très faciles à assimiler par les enfants. Chacun leur tour, les joueurs posent des cartes Clown multicolores sur la table. Lorsque deux clowns rieurs de même couleur sont visibles, il faut vite sonner la cloche. Le joueur le plus rapide reçoit alors toutes les cartes de clowns retournées. Mais attention aux clowns tristes qui gâchent la fête en vous faisant perdre des cartes si vous n’êtes pas assez attentifs ! Ce jeu annoncé pour des enfants de 4 ans et plus est à mon avis tout à fait accessible dès trois ans, même si la part de réflexe pour appuyer sur la sonnette est moins évidente chez les petits… Il est intéressant pour l’apprentissage des couleurs et les émotions contraires (rire et tristesse). A presque 4 ans, mon Littleboy a vite intégré le principe, l’importance du réflexe… et une pincée de clownerie plus tard, on rigolait bien autour de la table! Le jeu est terminé quand un joueur a gagné toutes les cartes des autres.

Halli Galli Junior, éditions Gigamic, 19,90 euros, dès trois – quatre ans.

La série du mercredi (2/2) : le pop up de

Croque Bisous

Pour cette série du mercredi (2/2) sur les livres d’avant dodo, je ressors de la bibliothèque ce Pop up de Croque Bisous que mon LittleBoy a décidé de remettre au goût du jour. Il ne se lasse pas de la beauté des images ciselées et je crois, de la tendresse de cette bien jolie histoire nocturne où tout le monde dort… sauf Croque Bisous qui vient nous croquer un Bisous. Mignon tout plein.

Le Pop up de Croque-Bisous, Kimiko, Ed École des loisirs, 12,90 euros, des deux ans.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑