Je cherchais un livre qui parle des artistes à LittleBoy et je suis tombée sur Énigmes au fil de l’art, résous 25 mystérieuses affaires. On se balade à travers les âges en menant des enquêtes à la Préhistoire, au Moyen âge ou encore à l’époque contemporaine. Les énigmes sont mises en scène pour susciter la curiosité, faire appel à la logique, à l’imagination et au sens de l’observation.

On se laisse entrainer dans les univers par le jeu des références.

On démarre une histoire en situant la période historique, les personnages. On se laisse entraîner dans leur univers et on finit par proposer une solution, vérifiable à l’aide d’un miroir, outil emblématique de l’histoire de l’art. Chez nous c’est l’adulte qui lit l’histoire jusqu’à l’énigme et l’enfant qui cherche les indices et émet les hypothèses. Les niveaux de difficultés varient selon les histoires et obligent à se creuser les méninges.

Toutes les époques historiques sont abordées, même contemporaine.

À la fin, on apprend toujours quelque chose. Une fois l’énigme résolue, on file à la fin du livre pour réaliser une activité en lien avec la période artistique abordée. On peut fabriquer une amulette, crée son propre alphabet égyptien, réaliser une gravure ou un paysage impressionniste. Plutôt sympa !

La lecture en miroir pour vérifier la solution d’une énigme.
Énigmes au fil de l’art, résous 25 mystérieuses affaires par Victor Escandell, éditions Saltimbanque, 16,90€. À partir de 6 ans.

Quand le temps est pourri dehors, il faut bien s’occuper dedans… quoi de mieux qu’une chasse au trésor ?

On a trouvé la nôtre sur le blog de Maîtresse D Zecolles et on s’est bien amusé… il fallait reconstituer le code qui ouvre le coffre, à l’aide d’énigmes sympas : un labyrinthe, un coloriage magique, un jeu des syllabes… On a aimé aussi le jeux des dessins jumeaux à rassembler et le puzzle à découper et reconstituer pour compter les enfants. L’intérêt pour l’enfant est de travailler la précision, la concentration, les bribes de l’écriture et de la lecture.

Une fois le code au complet, on file sur internet pour ouvrir la malle au trésor pleine de coloriages de pirates. Mon Littleboy n’aime pas colorier mais pas de panique, on a aussi trouvé deux ateliers : fabriquer une longue vue et un chapeau de pirate. Et ça, c’était sympa et facile à faire. Bref, c’était chouette !
🏴‍☠️ Il y a une version MS-GS et une version CP avec plus d’épreuves autour des mots. Je dirai qu’on a passé un petit bout de matinée à faire la chasse au trésor. Pour les ateliers, il y a un temps de peinture (et donc de séchage) mais la réalisation du chapeau comme de la longue vue est facile et rapide.

Vous pouvez retrouver ma story permanente Jeux d’énigmes sur mon compte instagram

Exemple d’une épreuve autour du nombre de syllabes par mot en rapport avec les pirates bien sûr.

Un site Web propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑