Le livre extraordinaire des dragons

INCONTOURNABLE ! La série le livre extraordinaire s’intéresse aux dragons pour le grand plaisir de mon LittleBoy qui adore les légendes autour de animaux imaginaires. Comment peut-on venir à bout de l’hydre de Lerne ou de la cocatrix ? Le monstre du loch Ness a-t-il vraiment existé ? Que se passerait-il si Jormungandr sortait de l’océan? Toutes les réponses sont dans ce livre grand format qui décline sa formule magique : des dessins qui sont d’une finesse et d’une précision incroyable, sept à huit informations par créature permettent de découvrir ses pouvoirs et des anecdotes surprenantes sur le comportement des dragons. Fascinant...
Le livre extraordinaire des dragons, illustrations Gonzalez Kenny, Ed Littleurban, 23€, dès six ans.

Les sablés d’Halloween

On est bien content de notre atelier pâtisserie, avec nos sablés d’Halloween. On a trouvé la recette sur belles histoires.com et elle est top, je vous la donne ici :
- 1 oeuf
- 125 g de sucre
- 240 g de farine
- 125 g de beurre
Fouettez l’œuf et le sucre, ajouter la farine. Du bout des doigts faire une pâte sableuse et ajouter les morceaux de beurre. Pétrir à nouveau et utiliser tout de suite. Temps de cuisson : 10 minutes à 170 degrés.
La recette originale est celle des petits fantômes avec le glaçage au citron mais c’est finalement le moins réussi chez nous. Par contre la pâte est top pour les emporte pièces Scrap cooking pour les biscuits d'Halloween.

Les Couzz six trouilles

Lectures d’automne, avec cette nouveauté, Les Couzz, six trouilles qui ne rentre dans aucune case. Cinq gamins qui se retrouvent chez leur grand-mère pour un moment fou et câlin. Une course d’escargots peinturlurés, des truffes au chocolat-châtaignes maison, une séance de déguisement au grenier... tout semble presque normal pour les cinq cousins en vacances chez leur Mamoush. Mais l’arrivée d’un drôle de bonhomme, un peu effrayant en cette période d’automne et d’Halloween, va mettre la petite équipe en émoi.
Outre les grosses blagues entre marmots et la loufoquerie de la grand-mère qui font bien rire et donnent un côté attachant au livre, on retiendra des notions plus profondes sur la peur de l’étranger et l’acceptation de l’autre. Entre rires et frissons, voilà une lecture de saison, légère comme des feuilles d’automne virevoltant !
Les Couzz six trouilles, Fanny Joly et Eglantine Ceulemans, Ed Little urban, 14,50€, dès 5 ans.

Amitiés

Dans Amitiés, on retrouve les jolies illustrations de Benjamin Chaud et rien que pour cela, ça vaut le coup de s’y attarder… reste que l’histoire aussi vaut le détour : on y parle de l’amitié entre deux enfants insouciants, jusqu’au jour où la fillette trouve un autre copain avec qui passer son temps.

Notre petit héros se retrouve tout seul… alors bien sûr c’est un peu triste mais la vie est faite aussi de déceptions et de chagrins. Et je trouve intéressant que les livres ne soient pas seulement le reflet d’une vie idéalisée en rose bonbon. Non ?

D’autant qu’il s’agit d’abord d’un moment douloureux, qui bientôt ne sera plus qu’un souvenir. Et des copains, on finit toujours par s’en faire d’autres… Bref, on aime le réalisme du propos mêlé à la poésie du dessin, et lire une histoire qu’on prolonge par une discussion sur l’amitié, les ruptures et le souci de l’autre.

 Amitiés, charlotte Zolotow et Benjamin Chaud, Ed Littleurban, 14,50€, dès 5 ans. 

Double quiz

Apéro dînatoire avec mon LittleBoy et ses ados de cousins autour du double quiz des éditions Saltimbanque. On a bien ri avec ce double livre de questions et réponses. On a fait deux équipes de deux pour tester les connaissances de culture générale des plus jeunes ( je n’étais qu’une option dans mon duo pour garder un équilibre…) et on a enchaîné les devinettes en comptabilisant les points obtenus. Les joueurs du livre A posent la question et les joueurs du livre B y répondent en choisissant parmi les trois solutions proposées dans leur livre. Puis inversement ! Faciles à emmener partout, ces deux livres ont fait notre soirée de vacances et pourront être ressortis pour un dîner entre copains, un après-midi au bord de la piscine... 

Double quiz, deux livres en un, éditions Saltimbanque, 12,90€, à partir de 9 ans.

Faire le tour du lac de Saint-Cyr

Avec le retour des beaux jours, voilà une idée de sorties autour de chez nous : faire le tour du lac de Saint-Cyr dans la Vienne (environ 5 kilomètres), à pied, en courant ou encore à vélo. 300 hectares de nature entre Poitiers et Châtellerault, ça laisse de quoi s’occuper en famille…

Pour la balade, on passe devant la plage ouverte à la baignade de juin à août (un toboggan et d’autres structures gonflables aquatiques animent le secteur) pour rejoindre par le chemin, une base nautique d’où partent les optimists, canoës, paddles et autres embarcations légères. En février, on voit surtout des planches à voile sur le plan d’eau mais plus on approche de la belle saison et plus les bateaux à voile sortent glisser sur l’eau. En attendant, on croise aussi quelques pêcheurs dans des zones autorisées.

Nous poursuivons le chemin entre le lac et le golf qui voisine. Puis nous nous enfonçons un peu plus dans la nature avec des arbres et arbustes plus luxuriants. A la sortie de l’hiver, il reste quelques traces des inondations de saison, rétrécissant parfois le circuit piétonnier, tout en restant gérable. On aime observer les arbres les pieds dans l’eau, sorte de mangrove éphémère. Mais bientôt, le soleil aidant, il n’y aura plus trace de cela. Les premières fleurs apparaissant sur les arbres en sont un bon indicateur…

Nous voilà à mi-parcours, du côté opposé du lac. Le chemin continue en quittant le bord de l’eau pour laisser place à la zone d’observation des oiseaux, gérée par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). Pas d’animations en ce moment pour cause de Covid, mais les cabanes d’observations avec leurs petites fenêtres allongées restent accessibles pour jeter un oeil aux volatiles, sans être vus.

Dernière ligne droite entre ombre et lumière dans un petit bout de forêt, avant de revoir le lac au bout du chemin, et sur la droite, un vaste espace de pique-nique avec tables, bancs et même des barbecues. L’espace enherbé offre aussi des instants de détente en mode allongé, ou de quoi faire une partie de foot.

En terminant notre balade, on atterrit sur une aire de jeux pour enfants, jusqu’à dix ans. Ce qui a fait le bonheur de mon Littleboy ! Il y a aussi des terrains multisports pour le football et le volley pour les amateurs.

Le Parc de Saint-Cyr est en accès libre et gratuit, hormis en période estivale, durant laquelle la baignade est surveillée et l’accès aux activités nautiques est possible.  Accès payant en juin : les mercredis, samedis et dimanches de 10 h 00 à 18 h 00, en juillet – août : tous les jours de 10 h 00 à 18 h 00 (surveillance de la baignade, en accès payant, de 10 h 00 à 19 h 00). Tarifs : Gratuit jusqu'à 5 ans, 1€ par enfant jusqu'à 12 ans et 3€ par adulte.

PAPY

Papy ça souffle

Lecture de saison : Papy ça souffle nous parle de l’automne et d’une journée de grand vent, idéale pour vivre une aventure ! Se remémorer de bons moments, jouer au cerf-volant, partager un moment intergenerationnel… voilà un ouvrage attendrissant qui raconte le duo grand-père et petit-fils à travers les saisons. Mignon.

Papy ça souffle, Sam Usher, Ed. little urban, 13,50 euros, dès 4 ans.

PAPY7.JPG

La série du mercredi (2/2) : le pop up de

Croque Bisous

Pour cette série du mercredi (2/2) sur les livres d’avant dodo, je ressors de la bibliothèque ce Pop up de Croque Bisous que mon LittleBoy a décidé de remettre au goût du jour. Il ne se lasse pas de la beauté des images ciselées et je crois, de la tendresse de cette bien jolie histoire nocturne où tout le monde dort… sauf Croque Bisous qui vient nous croquer un Bisous. Mignon tout plein.

Le Pop up de Croque-Bisous, Kimiko, Ed École des loisirs, 12,90 euros, des deux ans.

La série du mercredi (1/2) : Dis ours tu dors ?

Pour cette série du mercredi (1/2), j’ai sélectionné les livres qu’on lit en ce moment avant d’aller au dodo. Avec Dis Ours, tu dors ? C’est plutôt le moment de rigolade avant d’aller se coucher. Ours est très fatigué mais Canard est en pleine forme et ne cesse d’aller le chercher pour réaliser des activités allant du jeu de cartes à la fabrication de cookies. C’est très joliment illustré et vraiment très bien écrit, le rythme est chouette et rend le tout drolissime. Je recommande vivement !

Dis ours, tu dors ? Jory John et Benji Davies, Ed Little urban, 12,50 euros, des 3 ans.

La série du mercredi (2/2): je veux des pâtes

Pour cette série du mercredi (2/2) sur les livres qu’on lit le soir avant le dodo, il y a en ce moment ce Je veux des pâtes de Stephanie Blake. Alors là, c’est fou rire garanti ! Qu’on lui propose de la soupe, ou des haricots verts, Simon ne veut s’une chose : des pâtes! Ce qui est amusant avec les livres de Stephanie Blake, c’est le jeu des intonations que prend le parent-lecteur pour traduire des ambiances. Mon LittleBoy éclate de rire à chaque fois que Simon pat’e comme un gros loup pour réclamer ses pâtes par exemple. Bref, ce n’est pas un livre calme, mais il suscite une belle complicité entre le lecteur et l’enfant qui écoute !

Je veux des pâtes, Stéphanie Blake, école des loisirs, 5 euros en format poche, des 3 ans.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑