img_6226

Monza

Monza a fait son entrée chez nous dans la catégorie jeu de société ! Une fois les règles intégrées, on a enchaîné les courses de voitures et mon petit doigt me dit que ce jeu pourrait vite devenir addictif. On aime la logique et la stratégie qui doivent être déployées puisqu’on lance six dés de couleurs et qu’il faut les combiner pour avancer sa voiture sur les cases colorées du circuit. Un jeu malin 😉

Monza, chez Haba, 18,75 euros. Dès 4 ans (5 ans selon l’éditeur).

img_6228

Publicités

IMG_9184

Croque-carotte

Ce jeu consiste à faire gravir ses petits lapins en haut de la colline pour croquer la carotte géante… mais attention aux pièges. Le chemin qui mène jusqu’à elle, est plein de surprises : des trous s’ouvrent et boum, les lapins tombent dedans ! Nous, on appelle ça la prison. Une taupe pousse aléatoirement les lapins en dehors du jeu, les obligeant à recommencer du début. Un pont-levis et une clôture peuvent aussi perturber le passage et éjecter les petits aventuriers du circuit. Bref, on s’amuse en tirant les cartes qui proposent d’avancer d’un à trois pas, ou de tourner la carotte géante et d’ouvrir des pièges… On se prend facilement au jeu et les éclats de rire sont fréquents. Le jeu est proposé à partir de 4 ans mais dès 3 ans, ça fonctionne. Attention si vous l’achetez d’occasion, en dehors des trous, les autres obstacles n’existent que sur les éditions récentes.

Croque-carotte, Ravensburger, 22,99 euros, dès 3 ans (4 ans selon le fabricant)

IMG_8570

Mosaïc de Playmaïs

On avance doucement sur cette activité playmaïs mosaic qui demande de la concentration et de la rigueur. Dans cette boîte, il s’agit d’habiller des planches avec des animaux comme le chat, l’ours ou le chien. Le plus difficile pour LittleBoy est de s’astreindre à respecter les couleurs. Et bien sûr, l’activité ne dure pas bien longtemps à chaque fois. Surtout si on veut éviter de finir en opération soufflage dans la boîte à boules ou en lancer de playmais à travers la pièce 😂 . Ces boules sont 100% biodégradables, composés de maïs naturel et de colorants alimentaires. Evidemment, il ne s’agit pas de les manger, mais il n’y a pas de danger. Les flocons Playmaïs peuvent être collés, couplés, déchirés, modelés pour répondre à une imagination sans limite. Ici, les modèles canalisent les enfants qui avec un peu d’eau collent les flocons entre eux grâce à l’amidon naturel du maïs.

Playmais mosaic Animaux de compagnie (2300 flocons, six cartes modèles), est accessible des trois ans, comptez 8 euros.

5A7668CF-0C14-4D9C-A9EA-30E5355A5E97

Les hippos gloutons

Une petite partie d’hippos gloutons, il n’y a que ça de vrai. On rigole, on s’amuse, et on ne sollicite pas trop ses pieds. On a offert ce jeu à LittleBoy cette semaine, avec l’idée de lui donner la possibilité de s’amuser malgré le fait d’avoir un pied plâtré. Le principe : celui qui a avalé le plus de billes a gagné! Ca fonctionne plutôt bien. Les parties durent longtemps et il rigole bien 😄. Et moi, ça me rappelle des souvenirs d’enfance…

Les hippos gloutons, Hasbro, 20 euros, à partir de 3 ans.

Le livre du samedi : compte avec les pingouins

Ma petite trouvaille de la semaine qui me plait beaucoup, c’est ce Compte avec les pingouins de Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet. On commence par détacher les 41 éléments prédécoupés qui nous serviront à compter au fil des pages.


En effet, à chaque étape, l’enfant doit résoudre les problèmes qui lui sont proposés comme de mettre cinq petits pingouins sur la banquise, empiler deux pingouins pour arriver à hauteur d’ours… évidemment c’est pour les grands. Mais pour mon LittleBoy j’ai l’intention au départ, d’adapter moi-même les problèmes pour les simplifier au maximum. J’aime l’idée de manipuler les petits personnages pour compter sachant que LittleBoy est capable de dénombrer jusqu’à 4-5. Et que c’est aussi un objectif de petite section. Une façon ludique de s’y entraîner !

Compte avec les pingouins de Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet, Editions Hélium, 13,90 euros, dès 3 ans.

goats-2052736_640

Sortir en famille autour de Poitiers les 29, 30 avril et 1er mai

> Rencontrer des biquions à la foire. Bon, soyons honnête, la fête de Beaumont a perdu de sa superbe au fil des ans, mais montrer les petits animaux aux enfants, ça marche à tous les coups ! Alors pour ceux que ça tente, ce dimanche, c’est la foire aux biquions à Beaumont – Saint-Cyr. En plus des chevreaux, on pourra y acheter des plants, y faire du manège à la fête foraine et profiter d’un spectacle de rue avec la CirQuerie, exposition artisanale, avicole et véhicules. C’est dimanche, place du 11-Novembre à Beaumont.

> Echanger ses voitures de collection. Mon LittleBoy n’est est pas là mais pour rêver devant de beaux objets, la balade peut-être sympa. La 32e bourse d’échanges autos, trains, jouets anciens, poupées du Mini Auto Club Pictave a lieu le dimanche 30 avril dans la salle des fêtes Jean Ferrat à Migné Auxances de 9h30 à 16h. Une trentaine d’exposants poitevins et des régions environnantes vous proposeront un large choix de modèles : des anciennes Dinky Toys, Solido, Norev aux séries buralistes, des jouets en tôle, des trains, accessoires, des poupées… L’entrée visiteur est gratuite.

Et sinon…

Poitiers
• « Les Explorateurs en herbe » : animation et exposition à la découverte des petits Indiens d’Amérique ce samedi de 11 h 30 à 19 h, au centre commercial Poitiers-Sud. Gratuit.
• « Au château du Seigneur Savaric », conte avec de grandes marionnettes portées et des instruments de musique du Moyen Age, de et par Évelyne Moser. Durée 50 minutes Dès 5 ans.  C’est samedi à 15 h 30, au Théâtre au Clain (TAC), 67 bis, chemin de la grotte à Calvin.
Rens. 06.03.90.09.95. Participation libre.
Mirebeau
• 28e Floralies mirebalaises, sculpture sur fruits et légumes, animations, samedi et dimanche, place du Mail et marché couvert.
Moncontour
• « Lego Batman », film de Chris McKay, projeté samedi à 18 h, la mairie.
Tarif : 5,50 (4,50 -18 ans et chômeurs).

Loudun
• « Les Gloutons », des histoires racontées et mises en scène par l’association Lire et Faire lire. Ce samedi à 16 h 30, à la médiathèque. A partir de 3 ans. Entrée gratuite, sur réservation au 05.49.98.30.26.

Fichier_000-21

La série du mercredi (3/3) : Tchoupi fait du vélo

Pour finir ma série (3/3) sur les livres qui parlent des loisirs des enfants, j’ai choisi un « Tchoupi fait du vélo » qui marche très bien auprès de nos petits. D’abord parce qu’ils connaissent bien le héros, ensuite, parce que le vélo, c’est fa-sci-nant quand on a moins de trois ans. Dans ce livre, Tchoupi joue les costauds en grillant quelques étapes de l’apprentissage du deux-roues, chute, se relève et repart une fois les règles de sécurité intégrées. Il y a tout ce qu’il faut pour maintenir intact l’enthousiasme de nos petits en leur faisant comprendre que même les héros tombent de vélo. L’essentiel étant de se relever, après un bon câlin et une dose de courage supplémentaire.

Tchoupi fait du vélo, Thierry Courtin, éditions Nathan, 5, 70 euros. A compter de 18 mois.

Fichier_000-20

La série du mercredi (2/3) : Mimi aime le sport

Je poursuis ma série du mercredi sur les loisirs pour enfants avec Mimi aime le sport, édité chez Albin Michel Jeunesse. Lucy Cousins nous présente dans ce livre animé une petite souris qui veut rester en pleine forme. Les étirements du matin, les bonds sur le trampoline, les jeux de ballons au pied ou à la main… Les sports que nos petits n’imaginent pas encore sont déjà effleurés ici. Pour l’aspect ludique, on aime les volets à tirer pour aider Mimi à allonger ses muscles, boire son jus de fruit frais ou sauter à la corde. Du lever au coucher, Mimi propose à nos petits des idées pour dépenser son énergie. Pas si bête !

Mimi aime le sport, Lucy Cousins, Albin Michel Jeunesse, 20 euros. Mais on le trouve d’occasion, moins cher. Pas avant 3 ans, le livre est fragile avec ses languettes à tirer et le principe encore peu maîtrisé des plus jeunes.

Fichier_000-19

La série du mercredi (1/3) : L’imagier des jouets

La série du mercredi traite cette semaine des loisirs pour les enfants et nous commençons avec L’imagier des jouets, chez Kididoc Nathan. A la fois imagier, et jeu à fenêtres ou volets, il permet d’enrichir son vocabulaire dans un domaine et d’animer des scènes en rapport avec le thème. Ici, pour « mon imagier des jouets », on passe de la toupie à la dînette, à la pâte à modeler ou à la peinture. On anime un puzzle, un coloriage ou un circuit de voitures. Ce que je trouve très sympa dans cet imagier, c’est qu’il parle d’objets incontournables pour nos petits. La poupée, le petit train, le vélo ou la trottinette… On est vraiment dans l’usuel et l’incontournable. Bref, un indispensable pour la bibliothèque des petits !

Mon imagier des jouets, Kididoc Nathan, 7,95 euros, dès la naissance (cartonné)

 

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑