Fichier_000-19

La série du mercredi (1/3) : L’imagier des jouets

La série du mercredi traite cette semaine des loisirs pour les enfants et nous commençons avec L’imagier des jouets, chez Kididoc Nathan. A la fois imagier, et jeu à fenêtres ou volets, il permet d’enrichir son vocabulaire dans un domaine et d’animer des scènes en rapport avec le thème. Ici, pour « mon imagier des jouets », on passe de la toupie à la dînette, à la pâte à modeler ou à la peinture. On anime un puzzle, un coloriage ou un circuit de voitures. Ce que je trouve très sympa dans cet imagier, c’est qu’il parle d’objets incontournables pour nos petits. La poupée, le petit train, le vélo ou la trottinette… On est vraiment dans l’usuel et l’incontournable. Bref, un indispensable pour la bibliothèque des petits !

Mon imagier des jouets, Kididoc Nathan, 7,95 euros, dès la naissance (cartonné)

 

Publicités

Fichier_000-16

La série du mercredi (2/3) : le livre qui fait des sons d’Hervé Tullet

Je continue ma série (2/3) de livres qui parlent de musique ou aident les enfants à se familiariser avec les sons. Ce livre « qui fait des sons » est sorti tout récemment. Il plaît beaucoup aux parents parce qu’il est participatif. On est clairement dans le partage enfants-parents pour faire les sons proposés par l’auteur. On est dans la complicité et le rire, puisqu’on passe des petits aux gros sons, des Ooooooh aux Aaaaaaah qui montent et qui descendent. Une fois que je vous ai dit ça, vous aurez aussi compris pourquoi il plaît aux enfants. Quoi de plus rigolo que de regarder maman ou papa faire le clown ? Ce que j’aime dans ce livre : les couleurs primaires mais pétantes, le dessin suggestif, et l’implication dans l’histoire. Un peu difficile peut-être pour un enfant timide. Mais au bout de quelques lectures, on se détend et surtout, on s’amuse !

Un livre qui fait des sons d’Hervé Thullet chez Bayard Jeunesse, 11,90 euros. A partir de 3 ans.

 

Fichier_001-5

La série du mercredi (1/3) : Le loup qui voulait être un artiste

Cette semaine, j’ai choisi une série de livres pour enfants qui parle de la musique. Et je commence avec un ouvrage qui fait un carton auprès de mon LittleBoy, c’est le loup qui voulait être un artiste. Après s’être essayé à la peinture, à la sculpture, et même à la poésie, Loup monte un groupe avec ses amis de la forêt, l’un joue de la guitare, l’autre du saxophone et un autre encore de la batterie. Lui au micro et à la tête des rocking loup, fait un malheur ! Jusqu’à faire la Une des Incrockuptibles… C’est drôle, on passe en revue plusieurs activités artistiques ce qui n’est pas si fréquent dans les livres pour enfants. On y voit aussi que la persévérance pour trouver un art qui lui convienne a été de bon augure puisque le Loup s’est accompli dans le chant et la musique !

Le Loup qui voulait être un artiste, Orianne Lallemand et Eleonore Thuillier, collection Mes p’tits albums chez Auzou, 5,95 euros. A partir de deux ans et demi, il y a beaucoup de texte.

Fichier_000-15

Little balade avec des enfants autour de Poitiers : la ripisylve de saint-Benoît

La jolie balade de la journée, nous l’avons faites dans la ripisylve de Saint-Benoit tout près de Poitiers. Les cours de sciences naturelles sont loin et personnellement, j’avais oublié ce que c’était… eh bien, c’est la bordure boisée des cours d’eau qui participe à l’équilibre écologique de la riviere. Végétation luxuriante, sol ramolli par l’humidité, cachettes pour animaux, arbres qui s’animent tranquillou au grès du vent. bref, le lieu idéal pour une balade de printemps, qui s’étire sur plusieurs kilomètres, Mais on a fait demi-tour avant !

Fichier_003

On a vu des canards 🦆 et des papillons 🦋Mais on a sûrement raté d’autres animaux. A priori, on peut y croiser aussi des poules d’eau, des hérons cendrés et on entend chanter les rossignols. On a écouté les aulnes vibrer au moindre souffle et on a regardé les saules plier sous le vent. On a aussi entendu et aperçu le train 🚂 qui passe pas loin 😂. 

Fichier_001-4

LitlleBoy a ramené des tas de petits bâtons et a soufflé des dizaines de pissenlits. Un sacré butin !

Pour trouver la ripisylve, se rendre à Saint-Benoît Bourg et se garer entre la zone réservée au canoë-kayak et le pont du train. A pied, prendre la direction du camping, et tourner à droite, à une dizaine de mètres de là.

On peut faire la balade avec une poussette pour des enfants plus jeunes, on peut aussi pique-niquer (en pensant à tout remballer, l’endroit est très propre).

Fichier_000-12

Le livre du samedi : on se cache !

Voici un livre qu’on a ressorti du fond du panier avec LittleBoy qui est devenu un peu trop grand pour s’en amuser. Mais pour les petits à partir de six mois, ce joli livre est un vrai petit bonheur à lire. On soulève la feuille pour trouver l’écureuil, on écarte le pétale de la fleur pour trouver la coccinelle, on regarde derrière le buisson pour trouver le chaton. C’est mignon tout plein, les volets sont en feutrine, donc facile à attraper pour les petits, on joue à cache-cache, on rit, on sourit…un joli moment de partage.

« On se cache », Christel Denolle et Emiri Hayashi, éditions Petit Nathan, dès six mois, 9,95 euros.

Fichier_000-5

La série du mercredi (3/3) : le lapin qui se planquait dans le jardin

Je termine ma série sur les livres de Pâques et de chasse aux oeufs avec Adrien, le lapin en chocolat qui se planque dans le jardin, effrayé par ces petits monstres que sont nos enfants, qui aimeraient bien lui mettre la main dessus pour le dévorer. Il commence par croiser Mireille l’Abeille et ça, ça tombe bien, c’est une « copine » de Little Boy. En effet, dans cette série ultra célèbre des Drôles de Petites Bêtes, je trouve que Mireille l’abeille est l’un des premiers numéros à être accessible (dès deux ans). Donc Mireille l’abeille croise ce curieux lapin en chocolat qui se cache parmi les fleurs. C’est un lapin de Pâques qui finalement sympathise avec Benjamin le nain de jardin, qui après lui avoir vidé son panier d’oeufs en chocolat, lui croquerait bien une oreille… Bref, on est dans un univers propre à Antoon Krings, où les éléments du jardin s’animent, où la part de mystère vient se frotter au récit illustré avec beaucoup de poésie. Attention il y a beaucoup de texte, trois ans est un minimum. Mais j’aime l’idée d’un livre de Pâques où l’on inverse les rôles, en se mettant à la place de celui qui va se faire manger. Miam.

Adrien le lapin, Antoon Krings, collection Les drôles de petites bêtes, Giboulées n°23, éditions Gallimard Jeunesse, 6,20 euros. De 3 à 7 ans.

Fichier_000-3

La série du mercredi (2/3) : Quand Trotro fait sonner les cloches

Je poursuis ma série sur les livres qui parlent de Pâques et des chasses aux oeufs avec Trotro et les oeufs de Pâques de Bénédicte Guettier. Je trouve que Trotro ressemble beaucoup à mon Littleboy : toujours joyeux, toujours curieux et jamais avare de blagues et autres bêtises qui n’ont rien de bien méchant. Dans cet épisode de la vie de Trotro, j’aime assez l’idée de faire sonner les cloches de Pâques, pour annoncer qu’il y a de quoi ramasser dans le jardin. Trotro ne trouve rien puis un oeuf lui tombe sur la tête et finalement, il fait la conversation à une poule en chocolat. C’est drôle, c’est frais, c’est coloré et même la forme du livre est sympa. Nous, on a-do-re !

Trotro et les oeufs de Pâques, Bénédicte Guettier, éditions Gallimard Jeunesse, 11 euros. Pour moi, ce livre est accessible dès deux ans.

Fichier_000-6

La série du mercredi (1/3) : apprendre à chasser les oeufs de Pâques en famille

Incontournable cette semaine, j’ai choisi de vous proposer une série de livres qui parlent de Pâques. Pas le Pâques religieux, mais celui de la tradition des oeufs et lapins en chocolat qui font craquer nos petits. Littleboy est encore tout jeune est peu familiarisé avec les chasses aux oeufs aussi, je trouve que ce Petit Lapin Blanc et les oeufs de Pâques est très adapté pour lui montrer comment on peut partir chasser les oeufs dans le jardin avec son papy et sa mamie, trouver une poulette cachée dans les radis ou un petit lapin dans le pot de fleur sur la terrasse… On peut chasser à plusieurs, chacun dans son coin et en trouver jusque dans le canapé… tout écrasé sous les fesses de papy qui avait oublié de regarder avant de s’asseoir. Bref, c’est mignon, c’est drôle, et je trouve que ça prépare un peu mieux les petits à ce genre d’aventure qui tourne vite au « vas-y que j’te pousse pour choper un oeuf ».

Petit Lapin Blanc et les oeufs de Pâques, Marie-France Floury et Fabienne Boisnard, éditions Gautier-Languereau, 2 euros. A partir de deux ans.

Fichier_000-9

Little activité : transférer des graines

On Montessori-se à fond en ce moment à la maison 🏡.  Bref, on a sorti deux boîtes en plastique, le stock de fregola sarda (des pâtes qu’on n’aime pas trop ici alors autant qu’elles servent !), la louche et la cuillère à soupe. L’objectif ? Passer les graines d’une boîte à l’autre sans en mettre (trop) à côté ! Après, on peut passer à la cuillère à café…  Mais ce jour-là, LittleBoy a choisi de passer à autre chose 😂. Peu importe ! Il a joué tout seul, s’est bien concentré et a affiné son mouvement au fil du jeu. L’activité « transférer des graines » est préconisée à partir de deux ans et demi et peut démarrer avec des pois chiches pour finir avec des lentilles.

D’autres idées d’ateliers Montessori faciles à faire, fonction de l’âge de l’enfant, dans La pédagogie Montessori à la maison, 200 activités 0-12 ans, de Céline Santini et Vendula Kachel, First Editions. Comptez 10 euros.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑