IMG_3425

Le livre du samedi : Du balai

Voilà un joli livre sur les émotions qui de manière poétique, fait le parallèle entre la mauvaise humeur d’Oscar et le nombre de feuilles d’automne qui s’accumulent. Sa colère grossit et l’emporte loin, en balayant tout sur son passage : feuilles d’automne, animaux… jusqu’aux habitants de la ville ! L’aventure d’Oscar au pays de ses humeurs donne lieu à des images très intéressantes de voitures et tramways emportés par le souffle sombre. Et c’est sans doute ce qu’on préfère dans ce livre : Cces images incroyables de monticules de feuilles devenant des montagnes, empêchant Oscar de voir le monde avec bonheur. Une histoire sur la mauvaise humeur et la colère, pour apprendre à faire face à cette émotion qui souvent, nous dépasse un peu, grâce à des visuels très imagés, traduisant bien le sentiment.

Du balai, Louise Greig et Julia Sarda, éd. Little Urban, 14,50 euros. Dès 4 ans.

IMG_3443

Publicités

IMG_2451

L’appel du tigre

Voilà un livre pour les enfants épris de liberté de nature sauvage. Lili et son ami (imaginaire) Tigre en ont assez de se faire gronder et des punitions alors ils décident de se faire la belle. Partir, braver les interdits, faire tout ce dont on a envie… voilà qui parle à nos petits si souvent confrontés à la frustration. Alors même si Lili sait qu’il ne faut pas le faire, elle choisit l’aventure en se préparant vite fait un sac de voyage avec un peu de nourriture, des jumelles et une carte pour retrouver la maison. Paquetage sur le dos, elle vit sa soif d’aventures à travers Tigre : crier, se rouler dans la boue, partir loin… Tout devient possible, et c’est enthousiasmant. Jusqu’au moment où le duo réalise qu’il est perdu, sans plus de vivres. Tigre veut plus de liberté et de bêtises. Alors que Lili trouve que l’histoire va un peu loin, décidant de rentrer chez elle. La peur, le manque, la nuit… la jeune fille comprend que cette trop grand liberté est risquée. Et que finalement, la liberté peut se goûter, sans forcément fuir son quotidien. Une histoire tendre et sauvage sur la liberté… et ses limites.

L’appel du tigre, Gwen Millward, éd. Little Urban, 13,50 euros, dès trois ans.

La série du mercredi (2/2): je veux des pâtes

Pour cette série du mercredi (2/2) sur les livres qu’on lit le soir avant le dodo, il y a en ce moment ce Je veux des pâtes de Stephanie Blake. Alors là, c’est fou rire garanti ! Qu’on lui propose de la soupe, ou des haricots verts, Simon ne veut s’une chose : des pâtes! Ce qui est amusant avec les livres de Stephanie Blake, c’est le jeu des intonations que prend le parent-lecteur pour traduire des ambiances. Mon LittleBoy éclate de rire à chaque fois que Simon pat’e comme un gros loup pour réclamer ses pâtes par exemple. Bref, ce n’est pas un livre calme, mais il suscite une belle complicité entre le lecteur et l’enfant qui écoute !

Je veux des pâtes, Stéphanie Blake, école des loisirs, 5 euros en format poche, des 3 ans.

Peluchon

La série du mercredi (3/3) : Peluchon le baudet du Poitou

Pour finir cette série du mercredi (3/3) sur les livres qui parlent des animaux, j’ai choisi Peluchon, le baudet du Poitou. Eh oui, dans la Vienne, on a une race de baudet local, couvert de dreadlocks, que les enfants adorent. On en voit (un peu) dans les champs et fermes, le fait de posséder cet animal s’est un peu perdu au fil des ans. Mais il est l’emblème de la région. Dans ce livre justement, il s’agit de parler de l’arrivée de Peluchon, un baudet du Poitou, dans une ferme où bon nombres d’autres animaux vivent déjà. Entre curiosité et méfiance, ils font connaissance. Le lien va finalement se créer avec Crapoto le cochon et Cabriole la chèvre. Mais pour le reste de la ferme, il faudra du temps… et des rebondissements. Bref, on a là une jolie histoire sur l’accueil, la tolérance, la peur de l’autre. Une histoire d’enfants qui en rappellent d’autres, chez les adultes…

Peluchon, le baudet du Poitou, Geste Editions, 14 euros, à partir de 3 ans.

IMG_6776La série du mercredi (1/3) : Bim!! Bam Boum!

Une petite série du mercredi (1/3) un peu légère avec des livres rigolos sur les animaux. Dans Bim !! Bam Boum! De Giulia Bruel, on suit les péripéties d’un petit oiseau qui tombe du nid, qui se fait aider par d’autres animaux pour y remonter, et qui finit par réussir à prendre son envol. Le récit à mots pesés, bourré d’onomatopées fait rire l’enfant, le dessin est limité à l’essentiel, suggestif et très coloré. Bref, ça fonctionne bien ! LittleBoy s’en amuse encore.

Bim!! Bam Boum ! De Giulia Bruel ed Ecole des loisirs, 9,70 euros. Des tout petit.

IMG_6750

Le livre du samedi : la couleur des émotions

La maîtresse de LittleBoy nous demande de ramener objets ou tissus de couleurs, pour illustrer concrètement dans la classe la couleur des émotions. Bonne surprise pour moi qui avait acheté le pop up de ce livre intitulé La Couleur des émotions, que LittleBoy et ses copains de classe sont en train de découvrir. C’est l’histoire du monstre des couleurs qui se sent tout barbouillé. Ses émotions sont sens dessus dessous ! Il ne comprends pas ce qui lui arrive. On l’accompagne dans la découverte de la tristesse (bleu) et de la joie (jaune), de la colère (rouge) et de la sérénité (vert), et aussi de la peur (noir). Reste à savoir s’il réussira à mettre de l’ordre dans son cœur et à retrouver son équilibre…

IMG_6752

On a là un vrai miroir des émotions à destination des enfants. En cas de trop-plein, l’idée est de fabriquer avec l’enfant des réservoirs à émotions, que ce soit des boîtes ou des sacs dans lesquels il peut mettre un chiffon ou objet de la couleur de l’émotion du moment. Ca marche plutôt bien quand il s’agit par exemple de se débarrasser de sa colère pour s’apaiser un peu. Le livre existe en version simple et en pop up (absolument superbe).

La Couleur des émotions, Anna Llenas, ed Quatre Fleuves, 11, 90 euros et en version pop up, 21,90 euros. Dès trois ans.

IMG_6753

Fichier_000-84

Le livre du samedi : Y’a rien !

Pfff… C’est long d’attendre sur les toilettes. Alors voilà un livre sur le sujet, qu’on peut confier aux petits qui ont un peu de mal avec la propreté. Ils s’identifient à la petite mouette qui appelle sa maman, son papa, sa mémé… : « Ohé, y’a rien, ça vient pas ! ». Le livre est très bien fait et contient quelques volets pour découvrir s’il y a quelque chose (ou pas) dans les toilettes. Histoire d’accompagner les petits dans leur autonomie, en désacralisant un peu l’instant hein, et en essayant de mettre un peu de rigolade dans tout ça….

Y’a rien de Benoit Charlat, éd. Casterman, 12,90 euros, dès 2 ans

Fichier_000 (30)

Le livre du samedi : Où est passé mon pull

Le livre du samedi, c’est Où est passé mon pull, de Nicolas Slater. On y suit l’histoire d’Oscar qui ne trouve pas son pull rose. C’est son préféré, même s’il est trop petit et tout uni. Alors il sut le fil rose qui le fait déambuler dans toute la maison, du sol au plafond, en demandant de l’aide aux animaux loufoques qu’il rencontre dans chaque pièce : neuf lamas, huit cochons, sept chiens… L’histoire est drôle, il y a de la tendresse, des sourires et des petits volets à soulever pour révéler quelques surprises. Les découpes attisent aussi la curiosité des petits lecteurs. Un album animé pour, l’air de rien, apprendre à compter jusqu’à dix.

Où est passé mon pull, Nicolas Slater, éditions Tourbillonn dès 3 ans, 11€.

Image198

La série du mercredi (2/3) : La météo avec T’choupi

Poursuivons cette série du mercredi (2/3) avec La météo avec T’choupi qui a le double avantage de nous parler du temps qu’il fait, en y ajoutant du son. Le scronch des pas qui marchent dans la neige, au Groaar de l’éclair qui fendille le ciel de sa lumière éblouissante. De fait, l’enfant peut lire seul cet ouvrage dès tout petit. Ou accompagné d’un grand, pour développer la thématique de l’automne et des feuilles qui tombent, comme celle de l’été et du soleil qui brille. Là aussi, LittleBoy a beaucoup lu ce livre interactif qu’il regarde aujourd’hui avec un plaisir nostalgique.

La météo avec T’choupi, Thierry Courtin, ed Nathan, dès six mois, 11 euros.

 

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑