Fichier_004-3Comptines de crèches à mimer

Notre petite pause musicale d’après déjeuner et d’avant sieste, nous la faisons avec ce livre CD des comptines de crèches à mimer qui plait bien à LittleBoy. À vrai dire, hormis ainsi font, font, font… mon garçon n’a jamais été un adepte des chansons à mimer jusqu’alors. Mais c’est maintenant qu’il commence à y trouver de l’intérêt. Alors allons-y on « fait le tour de la maison », on « tape, tape dans les mains »… bref, un joli moment de complicité.

Comptines des crèches à mimer vol. 6, Rémi, ed.Nathan, autour de 7euros avec un livre et un CD. Dès tout petit.

Fichier_005-2

Fichier_006

Publicités

Fichier_000-67

La série du mercredi (1/3) : Mes premières comptines en anglais

Pour cette série du mercredi (1/3), j’ai choisi de vous parler des livres qui aident nos enfants à se familiariser gentiment avec l’anglais. Mes premières comptines en anglais, illustrées par Séverine Cordier, chez Gründ, permettent une entrée en matière tout en douceur. On chante The Alphabet Songs, on mime les gestes d’ head and shoulders, l’équivalent de notre Tête-épaule-genou-pied, on compte avec One, two Buckle my shoe et on s’attendrit avec la berceuse Twinkle, twinkle Little Star. L’enfant participe en appuyant sur la puce et en déclenchant lui-même les chansons. Et pour l’adulte, les paroles sont écrites en anglais et en français. Personnellement, je lui chante le plus souvent en anglais mais aussi parfois en français, pour qu’il puisse faire sens. Mais les illustrations suffisent sans doute…

Mes premières comptines en anglais, Illustrations Séverine Cordier, Gründ, 9,95 euros, dès un an.

 

Drop'In Water Jump, Vivonne ©Momentum Productions (94)Des idées de sorties autour de Poitiers les 20 et 21 mai

Découvrir le Drop’In Water Jump Parc de Vivonne. C’est un parc aquatique à classer dans la catégorie des sports extrêmes, qui a ouvert l’été dernier. Le site se compose de différentes pistes, comparables aux pistes de ski allant du débutant au confirmé voire expert. À la descente de la piste, le tremplin propulse en hauteur et permet de réaliser des figures aériennes (ou pas) avant de retomber dans l’eau du bassin. Cela reste une activité ouverte à tous, encadrée par des moniteurs et plébiscitée par un public de 5 à 70 ans… plutôt à la recherche de sensations fortes quand même. Les pistes peuvent également être descendues en skis, snowboard, bouée, bodyboard… bref, tout ce qui glisse. Côté prix, compter 23 € la session et 19€ pour les moins de douze ans (deux heures maximum).

Photos et Vidéos sur la page Facebook du Drop’In Water Jump Parc de Vivonne 

ET AUSSI

 Le Monde en fête à Poitiers. Partager, échanger, mettre l’autre en valeur, comprendre ses différences… C’est l’objectif du Monde en Fête, une manifestation pilotée à Poitiers par le Toit du Monde. Dimanche, ce sera l’apothéose avec toute une série de rendez-vous festifs dans les rues médiévales du quartier des Trois-Rois. Dans la rue du même nom, rue des Carmélites et parking Grignon de Monfort, les compagnies de danse et les fanfares seront de sortie.
Et pour la première fois cette année, une « gratiferia ethnique » est organisée. On donne ou on prend ce qui plaît, en toute liberté. En cohérence avec l’esprit d’un monde en fête…

Festival du jeu en Poitou à Poitiers. Les associations ludiques du Poitou organisent ce week-end la 5e édition du festival du jeu. Une quinzaine d’associations proposent samedi et dimanche des animations, initiations et démonstrations, pour tous les âges. Tournois, test de prototypes, jeux de plateaux, en bois, d’ambiance, Murder et Escape Game, jeux vidéos, jeux de sociétés divers (dont certains à peine sortis), gros jeux extérieurs… sont prévus.
Jeux en intérieur et extérieur.  Samedi 20 mai de 14 h à 20h et dimanche 21 mai de 14 h à 18h au centre d’animation des Couronneries de Poitiers. Entrée gratuite.

Au musée avec son doudou à Poitiers. Pour la Nuit des musées, le musée Sainte-Croix à Poitiers propose aux petits de venir avec leur doudou pour regarder l’accrochage sur le Poitou en peinture tout en écoutant des contes poitevins. Dans le prolongement de la galerie des enfants, les familles sont invitées à venir écouter, pendant une demi-heure, trois contes qui ont été réécrits et enregistrés pour l’occasion, avec quelques effets sonores : « Le pêcheur », « La vieille bonne femme et le chat », « La fille du roi qui ne voulait pas rire ». Il est conseillé de venir avec des coussins, des doudous, des plaids et même en pyjama !

Doudous et coussins à prévoir pour la Nuit des musées, samedi à 20 h, 20 h 45, 21 h 30, 22 h 15.  Musée Sainte-Croix, 3 bis rue Jean-Jaurès à Poitiers, tél. 05.49.41.07.53.

La fête du livre jeunesse à Loudun. Rencontre avec Claire Dé pour son travail créatif et photographique à la Maison de la Petite Enfance (futur album jeunesse) et fête du livre jeunesse.
Vendredi 18 h, à la médiathèque ; puis samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h, d’autres auteurs en dédicace. Samedi toujours à 14 h 30, atelier créatif, avec l’illustratrice Marie Desbons (dès 6 ans). Et à 16 h, spectacle : « Bassoukou Swing », tout public.Entrée libre.

 

 

Fichier_002-3

La série du mercredi (3/3) : La musique avec Barbapapa

Pour finir cette série (3/3) de livres qui parlent de musique, je vous propose un Barbapapa sans doute un peu ancien mais très inventif. On passe de l’orgue barbapesque à la fabrication d’instruments à cordes tout ce qu’il y a de plus sérieux, de la harpe à la cithare. Ce qui a tendance à barber les barbabébés qui préfèrent aller découvrir les sons de la nature, et dégoter quelques instruments déjà fonctionnels dans leur quotidien, comme un gong réalisé à partir de poêles à frire ou une flûte réalisée avec du bambou. Et comme chez Barbapapa, on fait toujours dans l’imagination XXL, on finit avec une invention de Barbibul, les orgues de cristal… Bref, il est intéressant de voir qu’avec n’importe quoi, en regardant autour de soi, on peut faire des sons et pourquoi pas de la musique. De la simplicité à la loufoquerie, propre aux Barbabapapas !

Barbapapa La musique, Annette Tison et Talus Taylor, édition Les Livres du dragon d’or (Grund), 4 euros. Dès 3 ans.

Fichier_000-16

La série du mercredi (2/3) : le livre qui fait des sons d’Hervé Tullet

Je continue ma série (2/3) de livres qui parlent de musique ou aident les enfants à se familiariser avec les sons. Ce livre « qui fait des sons » est sorti tout récemment. Il plaît beaucoup aux parents parce qu’il est participatif. On est clairement dans le partage enfants-parents pour faire les sons proposés par l’auteur. On est dans la complicité et le rire, puisqu’on passe des petits aux gros sons, des Ooooooh aux Aaaaaaah qui montent et qui descendent. Une fois que je vous ai dit ça, vous aurez aussi compris pourquoi il plaît aux enfants. Quoi de plus rigolo que de regarder maman ou papa faire le clown ? Ce que j’aime dans ce livre : les couleurs primaires mais pétantes, le dessin suggestif, et l’implication dans l’histoire. Un peu difficile peut-être pour un enfant timide. Mais au bout de quelques lectures, on se détend et surtout, on s’amuse !

Un livre qui fait des sons d’Hervé Thullet chez Bayard Jeunesse, 11,90 euros. A partir de 3 ans.

 

Fichier_001-5

La série du mercredi (1/3) : Le loup qui voulait être un artiste

Cette semaine, j’ai choisi une série de livres pour enfants qui parle de la musique. Et je commence avec un ouvrage qui fait un carton auprès de mon LittleBoy, c’est le loup qui voulait être un artiste. Après s’être essayé à la peinture, à la sculpture, et même à la poésie, Loup monte un groupe avec ses amis de la forêt, l’un joue de la guitare, l’autre du saxophone et un autre encore de la batterie. Lui au micro et à la tête des rocking loup, fait un malheur ! Jusqu’à faire la Une des Incrockuptibles… C’est drôle, on passe en revue plusieurs activités artistiques ce qui n’est pas si fréquent dans les livres pour enfants. On y voit aussi que la persévérance pour trouver un art qui lui convienne a été de bon augure puisque le Loup s’est accompli dans le chant et la musique !

Le Loup qui voulait être un artiste, Orianne Lallemand et Eleonore Thuillier, collection Mes p’tits albums chez Auzou, 5,95 euros. A partir de deux ans et demi, il y a beaucoup de texte.

Fichier_000-14

Ecouter Pierre et le loup

Avec LittleBoy, on a écouté ce conte musical tout à fait adapté à son âge et à son intérêt du moment pour le loup 🐺. Petite explication au départ sur quel instrument symbolise quel personnage : le loup est imagé avec le cor assez sombre, Pierre et sa joyeuseté sont représentés par les instruments à corde de l’orchestre, et son grand-père qui bougonne dans sa barbe, est illustré par le basson… On entre très vite dans l’histoire et surtout dans la musique 🎶

Pierre et le loup pendant une demi-heure avec LittleBoy sur les genoux qui reste très attentif… C’est un bien joli moment. En plus, la mélodie de Prokofiev est vraiment superbe, le plaisir est partagé.

Pierre et le loup, conte musical pour les enfants de Serge Prokofiev, raconté par Gérard Philippe, le Chant du monde, Harmonia Mundi, 15 euros. A partir de deux ans et demi pour une écoute attentive.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑