Fichier_000-34

La recette du dimanche : des makis de poulet

Voilà une recette originale de makis de poulet, une viande qui se mange froide et qui accompagnera parfaitement les petites salades des beaux jours, à condition d’anticiper un peu puisqu’il faut attendre douze heures avant de déguster.

Côté ingrédients, pour quatre personnes, il nous faut : 2 escalopes de poulet, deux oeufs, 1 cuillère à soupe de fécule de maïs, 1 pincée de muscade en poudre et 1 autre de quatre épices, 1 cuillère à soupe d’huile parfumée à l’ail, du persil plat. Pour la sauce : 1 yaourt nature, 1 cuillère à soupe de mayonnaise et 1 pincée de paprika.

On commence par cuire un oeuf dur pendant dix minutes. On prélève le jaune cuit, qu’on ajoute au poulet coupé en morceaux. On passe le tout dans un mixeur. Quand le mélange devient à peu près homogène, on ajoute un oeuf cru, la fécule de maïs, la muscade, le 4 épices. On sale et on poivre. On remixe le tout.

On dépose la préparation en deux parts égales sur deux feuilles de film alimentaire huilées au pinceau. On y dispose les feuilles de persil et on roule dessus deux boudins de poulet, réguliers. On ferme le cellophane, bien hermétiquement des deux côtés, pour éviter que la matière ne s’échappe. On laisse cuire au cuit-vapeur pendant 25 minutes.

A froid, on découpe les boudins en rondelles. On mélange le yaourt, la mayonnaise et le paprika et on obtient une sauce pour y tremper les makis de poulet. La texture est ferme et tendre, c’est délicieux et accessible dès deux ans.

Publicités

Fichier_000-18

La recette du dimanche : une purée de céleri à la vanille

Voilà une recette plutôt originale à priori, mais pour laquelle je me suis laissée tentée. Côté ingrédients, c’est plutôt simple : un céleri rave (ou boule), une gousse de vanille, 20g de beurre, 30g de parmesan râpé. Côté réalisation, on épluche et coupe le céleri en dés qu’on cuit avec la gousse de vanille, vidée de ses graines qu’on a réservé par ailleurs. Après cuisson, on ôte la gousse de vanille et on fait la purée de céleri. On réutilise la casserole de départ dans laquelle on met le beurre, puis la purée et le fromage. On commence à mélanger, on ajoute les graines de vanille. On chauffe à feu moyen jusqu’à obtention d’une purée assez lisse. Si la voulez très lisse, ajoutez du lait ou de la crème fraîche. Pour être honnête, LittleBoy n’en a pas fait une folie, mais avec LittleDad, on a bien aimé. Les goûts et les couleurs, hein…

Entre les risques d’allergie du céleri et la vanille mélangée, pas avant 1 an.

Fichier_000-11

Le croque-monsieur de LittleMum

On mange quoi ce soir ? Pour LittleBoy ce sera croque-monsieur. Le petit plaisir du début de semaine où on n’a pas trop le temps de cuisiner. LittleMum étant d’origine normande, le croque est composé de fines couches de crème fraîche et de fromage râpé avec une demi-tranche de jambon au milieu. Le truc en plus, c’est l’assaisonnement à la noix de muscade légèrement râpée et saupoudrée sur l’une des deux couches de crème fraîche. Il en mange les trois quarts au max et on ajoute une petite soupe de butternut et carottes pour rééquilibrer un peu ce plat plutôt gourmand.

Fichier_000-7

La recette du dimanche : la purée de fenouil et ses carottes

Alors pour Littleboy et sa maman, on a pris trois carottes, un fenouil et une belle pomme de terre. La recette : on épluche le fenouil, on le coupe en dés et on le fait rissoler à la poêle dans de l’huile d’olive. Pendant ce temps, on coupe les carottes en rondelles, qu’on met au cuit-vapeur (30 min) ou au babycook niveau 3. On réserve les carottes, et on met à cuire à la vapeur ou au babycook, les dés de fenouil et la pomme de terre crue épluchée et coupée en cube. A cuisson, on mixe en purée. on peut ajouter un peu d’eau pour lier mais peu, le fenouil fait du jus.

On sert d’abord la purée en fond d’assiette et on ajoute dessus les rondelles de carottes. Pour un plat du midi, j’ai ajouté un steak haché de veau. Ca fond bien à la cuisson donc, la quantité convient à LittleBoy.

Et au final, on a un petit plat traditionnel et qui sort des sentiers battus.

IMG_0016

La recette du dimanche : la crème de céleri au curry

La recette du dimanche c’est la crème de céleri au curry. Tout simple, on épluche puis coupe le céleri rave (boule) en petits carrés qu’on fait cuire dans un bouillon ou au babycook niveau 3, avec un peu de pomme de terre pour lier. On mixe ensuite en soupe 🍜 épaisse qu’on allonge avec de la crème fraîche . Et on termine en dosant légèrement le curry pour qu’on sente le goût, mais que cela reste acceptable pour un jeune palais. Bref comme toujours en cuisine, on goûte ! Si on le souhaite, on peut aussi ajouter un peu de persil ciselé qui a repris vigueur au jardin. Et on déguste !

Pour les grands, ca peut faire une entrée, pour les petits, moi je dis pas avant un an. Attention aux allergies avec le céleri et tout doux avec les épices…

FullSizeRender 4

La recette du dimanche : Carottes à la crème de navet boule d’or

Tout simple à réaliser : on cuit les carottes coupées en rondelles, dans le babycook (niveau 3) ou un cuit vapeur. Même chose avec le navet boule d’or (ils sont souvent gros, mais on peut doubler si c’est un plat familial). Pour le navet, on réserve quelques rondelles fines qui serviront pour la déco et on coupe le reste en petits cubes. On cuit le tout au babycook (niveau 3) ou au cuit vapeur. On mettra les rondelles de côté avant de mixer le navet avec de la crème fraîche jusqu’à obtention d’une crème épaisse.

On place les carottes au fond de l’assiette, la crème de navet dessus et on coince dedans une rondelle pour faire joli ! Pour LittleBoy, en plat du midi, on a ajouté de la saucisse de Toulouse. Miam !

Pour les bébés, le plat de légumes peut être servi en mixant les carottes avec la crème de navet, à consommer autour de dix-huit mois. Ca adoucit le goût du navet sans rien enlever à la diversification alimentaire. Pour LittleBoy, je le faisais sans crème fraîche aussi, pour qu’il découvre le goût du navet. Et il aimait ça.

FullSizeRender 3

La recette du dimanche : Purée de lentilles et jambon séché

Par personne, comptez 60g de lentilles vertes du Puy (les meilleures!), une petite branche de céleri avec ses feuilles et une carotte. Un peu de thym pour le bouillon et une demi-tranche de jambon séché.

L’astuce : démarrer la veille au soir en faisant tremper les lentilles dans l’eau pour qu’elles gonflent. Sinon, une fois les légumes épluchés, le jambon coupé, on met tous les ingrédients dans le babycook ou le cuit-vapeur, si c’est pour toute la famille.

Petit conseil : tapisser le fond du bol ou du plat d’un papier sulfurisé pour garder le jus de cuisson. Au babycook, c’est cuisson au max et au cuit-vapeur, comptez 35min. Ensuite, on mixe tout avec le jus de cuisson, mais ça ne suffira pas. On peut ajouter de la crème liquide ou du bouillon préparé en complément. Si on préfère en faire une soupe, on allonge encore plus.

Pour les grands, on peut même ajouter des morceaux de jambon pour la déco… et la gourmandise.

Pour les petits, pas avant dix-huit mois pour la digestion des lentilles.

FullSizeRender 5

Compote banane poire

La petite compote du jour est un mélange de banane et de poire saupoudré de vanille en poudre, le tout cuit au babycook niveau 3 (ou dans une casserole avec un peu d’eau). Le tout joliment présenté dans un bol @designletters_kids de l’architecte danoise Arne Jacobsen.

A partir de six mois.

FullSizeRender 7

La charlotte aux poires de papa

Prendre un moule à charlotte. On fait tremper légèrement les biscuits à la cuillère dans le jus des poires au sirop et on tapisse la paroi et le fond du moule.

On coupe les poires en petits morceaux qu’on mélange avec le fromage blanc et un peu de sucre. Puis, on procède comme pour un millefeuille en mettant une couche de fromage blanc jusqu’à mi hauteur, puis une couche de biscuits imbibés et encore du fromage blanc et encore des biscuits pour fermer la charlotte. On recouvre d’un film alimentaire, on pose une assiette à dessert pour bien caler le tout, avant de mettre au réfrigérateur.

l faut patienter une douzaine d’heures avant de déguster alors, mieux vaut anticiper ! On démoule au moment de servir… Pour les gourmands, on peut ajouter un coulis de fruits rouges.

Même si les fruits sont fondants, il faut que l’enfant ait commencé à manger des morceaux pour pouvoir déguster ce dessert.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑