Fichier_003-2

Le livre du samedi : Caca boudin

Alors voilà un livre du samedi qui décoiffe! Caca Boudin de Stéphanie Blake est une manière détournée de parler du plaisir de nos petits à dire des « gros mots », en les rendant un brin ridicule, en tout cas suffisamment pour que le jeune lecteur se rende compte que l’utilisation de ce vocabulaire n’a rien d’extraordinaire, sans pour autant en être affecté. Je vous l’accorde, c’est bizarre de permettre à son enfant, en lisant ce livre avec lui, de dire ce genre de choses. Mais finalement, quand superlapin n’est résumé qu’à l’expression « Caca boudin », il décide de lui-même de ne plus l’utiliser. Mais parents, méfiez-vous, il y en a d’autres…

Caca boudin, Stéphanie Blake, école des loisirs, 5 euros, dès 3 ans.

Publicités

Fichier_002-9

La série du mercredi (3/3) : Aaaah ! Pas le dentiste !

Pour finir ma série du mercredi (3/3) sur les ouvrages de Stéphanie Blake, je me suis arrêtée sur Aaaah! Pas le dentiste !, qui reprend tous les codes de la peur d’aller chez celui qui à un moment, risque de nous arracher une dent! Plus gentiment ici, Simon qui passe la soirée chez un copain, se plaint d’avoir mal à une dent. En fait, il s’agit d’une carie pour laquelle Superlapin devra aller chez le dentiste. Tétanisé, il ne s’y rend que pour obéir à sa maman, avant de se rendre compte qu’il avait grandement exagéré sa peur de se rendre dans le cabinet du spécialiste. Au point, un peu crâne, de rappeler on copain pour lui dire, en trois mots seulement, « même pas mal ». Un livre intéressant pour les enfants amenés à réaliser ce genre de visites parfois effrayantes pour un haut comme trois pommes.

Aaaah! Pas le dentiste !, Stéphanie Blake, Ecole des loisirs, 5 euros, dès 3 ans.

 

Fichier_000-47

La série du mercredi (2/3) : Non, pas le pot !

Je poursuis ma série du mercredi (2/3) des livres de Stéphanie Blake avec cette fois, un Simon le lapin qui ne veut pas aller sur le pot. Dans Non, pas le pot!, le sujet de la propreté est traité sur le ton de la provocation. Gaspard continue de porter des couches malgré les remontrances de ses parents et surtout, les moqueries de Simon le lapin. Les Pouah, beurk, ça schnouf! font partie du vocabulaire utilisé pour faire réagir l’enfant. Les rêves d’indépendance et d’autonomie sont bien interprétés pour donner envie à l’enfant d’acquérir la propreté. C’est drôle, c’est traité avec simplicité et efficacité. Bref, à recommander pour les parents d’enfants pas trop pressés de devenir propre…

Non, pas le pot!, Stéphanie Blake, école des loisirs, 5 euros, dès 3 ans.

 

Fichier_001-13

La série du mercredi (1/3) : Je veux pas aller à l’école

Pour cette série du mercredi (1/3), je vous propose une trilogie de Stéphanie Blake avec les aventures de Simon le Lapin. Littleboy vient de découvrir ce personnage et a très vite adhéré aux histoires de ce lapin souvent ronchon, souvent peureux, qui trouve toujours l’occasion de se sortir des situations nouvelles de la vie quotidienne. Dans « Je veux pas aller à l’école », Simon appréhende son 1er jour d’école, dans un endroit qu’il ne connait pas avec des enfants qu’il ne connaît pas. L’utilisation du comique de répétition fonctionne à plein, la mauvaise foi de petit lapin est attendrissante, et finalement, en une journée seulement, le voilà qui ne veut plus quitter l’école. Donc, c’est bien un livre qui donne envie d’aller à l’école 😉

Je veux pas aller à l’école, Stéphanie Blake, école des loisirs, 5 euros, dès 3 ans.

 

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑