IMG-6924

Les Gets : une station kids friendly

Partir à la montagne, pour les vacances d’hiver, avec un enfant de quatre ans, c’est se poser deux questions :

  • Ski pour tout le monde ?
  • Et en dehors du ski, on fait quoi ?

Voilà déjà de quoi établir quelques critères. Pour les autres, ils sont forcément subjectifs et liés à la conception de ce à quoi doivent ressembler des vacances d’hiver.

Nous sommes branchés ski, mais pas intensif. Nous sommes montagne, famille, vivre ensemble. Partant de ce constat, je vous raconte notre expérience qui j’espère, vous intéressera.

Le ski pour commencer

Evidemment avec un petit, si l’on n’est pas soi-même champion de glisse, mieux vaut s’adresser à des professionnels.

IMG-6892.JPG

Aux Gets, l’Ecole de ski français est basée au coeur de la station et propose aux petits un forfait Piou Piou (6 matinées pour 163 euros) qui permet à l’enfant d’évoluer dans un village pour apprendre les rudiments du ski avec un matériel adapté (fil neige, tapis, obstacles…) On a aimé l’idée de cet espace protégé, qui met les enfants à l’abri des skieurs débutants, qui dévalent les pistes sans toujours trop maîtriser leur descente.

Dès le mercredi, les enfants montent en télécabine jusqu’à l’espace débutant des Chavannes (avec tapis roulants pour remonter la piste…) pour une immersion dans l’univers montagnard. Grosse fierté pour les plus jeunes.

IMG_7115

En fin de semaine, le groupe effectue une descente « comme les grands » sur la piste de retour au village. Mon Littleboy a eu droit à sa médaille, un Garoloup, qui signifie qu’il est autonome dans le jardin mais pas sur les pistes ! Il s’agit de récompenser l’autonomie de l’enfant pour chausser et déchausser ses skis, utiliser les petites remontées mécaniques, franchir des obstacles, contrôler sa vitesse à l’aide du chasse-neige…

Mon conseil : réservez votre stage piou piou avant de partir. Nous avons eu la chance de bénéficier d’un désistement, sinon, tout était complet, avant même qu’on arrive sur place. Sacrées vacances scolaires…

Mon conseil bis : vous aurez besoin d’un masque pour votre petit, plus facile à adapter sur un casque pour protéger ses yeux. Car les branches des lunettes se coincent entre le casque et le crâne et votre enfant appréciera moyennement… En clair, les lunettes, c’est pour la balade. On trouve des casques autour de 30 euros.

La luge pour continuer

IMG-6915

Les stations s’y mettent. On trouve désormais sur les plans des pistes de ski, un repérage des pistes de luge. Pour les Gets, on en dénombre cinq. Nous en avons testé deux sur le front de neige et deux en hauteur, accessibles pour les piétons via les télécabines. Ces pistes sont sécurisées par des filets, ce qui évitent l’intrusion intempestive de skieurs ! Plutôt bien vu. En bas de piste, des gros coussins de mousse stoppent les intrépides.

IMG-7119

On a aimé aussi utiliser les pistes de randonnées à pied, pour traîner le marmot dans sa luge, et s’offrir de belles balades dans la montagne enneigée. Des pistes sont proposées dans la montagne (de 30 minutes à deux heures de marche possibles), et l’une d’entre elles descend au village. Elle est assez longue (1h30 à 2h) mais permet une jolie descente avec vue, arrêt à la piste de luge, au chalet d’altitude…

ski3

On ne le dira jamais assez mais la montagne l’hiver, c’est aussi très chouette en marchant. Les parcours au coeur de la nature permettent en plus d’observer de près la faune et la flore. Le top.

IMG-6959

Mon conseil : au regard du prix des luges, rien ne sert de les louer, mieux vaut en acheter une (si vous n’êtes pas venus en train bien sûr). On en trouve sur place entre 15 et 20€. Sans doute moins cher si vous passez chez Décathlon avant de partir…

Mon conseil bis : garder le casque du ski pour les descentes de piste de luge. Les enfants (parfois les adultes) ne maîtrisent pas toujours très bien leurs engins.

Choisir la bonne station

Le ski et la luge, c’est bien, mais ça n’occupe pas un enfant toute la semaine. Aussi, mieux vaut bien choisir sa station. Personnellement, j’ai regardé de près les atouts de celle-ci, qui m’avait été recommandée. Aux Gets, j’ai aimé :

  • être en coeur de station
  • avoir tous les commerces à proximité
  • une offre de loisirs complémentaire au ski

Sur place, je me suis rendue compte qu’on pouvait se loger un peu moins au centre et bénéficier des navettes de bus pour le rejoindre, même avec les skis à la main.

Mais bon, je préfère le centre. Là encore, plus on réserve tôt et plus on a de choix !

Capture

Pour les commerces rien à dire, il y a tout. Une supérette pour le quotidien, une boucherie pour les spécialités de viande, des boutiques de charcuteries, fromages et vins à pagaille (je vous recommande le refuge de Marie-Louise pour la qualité des produits), des tonnes de loueurs de ski, des laveries (au cas où), des boulangeries (mais rien de très bon), un chocolatier au top (Douceurs et chocolats), un marché de produits traditionnels le jeudi matin, une pharmacie, une Poste… Aucun souci de ce côté là.

Pour l’offre de loisirs, je trouve qu’un effort est réellement fait pour les familles avec enfants en bas âge, en dehors du traditionnel cinéma.

 

IMG-7021

Bankids ou l’aire de jeux sur neige. Voilà une super idée d’aire de jeux spécialement conçue pour les espaces enneigés. On passe dans un tunnel, on grimpe les marches, glisse sur le toboggan, escalade des obstacles pour finir dans un igloo. Vraiment sympa et avec vue sur le front de neige, on ne s’en lasse pas ! Idéal après une séance de ski piou piou pour se détendre un peu, ou en fin d’après-midi avant de rentrer au chaud.

IMG-7041

Une patinoire au coeur du village.  Bon je sais, la patinoire en plein air, ça n’est pas très écolo… mais ça a de la gueule sous le soleil de février. Chez nous, le tour fut rapide car mon LittleBoy n’a pas trop aimé ça (moi non plus). Pas évident de jouer les équilibristes sur la glace ! Mais au regard de la fréquentation des lieux, nous ne sommes pas un bon exemple.

IMG-7096

Un manège de chevaux de bois. Ce monument de l’Art Forain de 1871, le plus ancien modèle français connu, est une pièce emblématique de la collection du Musée de la Musique Mécanique des Gets et a trouvé place au coeur du village. Les petits grimpent sur des animaux sculptés main, admirent les toiles signées P.M. Coppier (peintre-forain d’Annecy) et virevoltent au son de son orgue Limonaire. Le plaisir des yeux pour les grands, l’amusement de fin de journée pour les petits.

IMG-7082

Aux Gets, il y a aussi la possibilité de faire du chien de traîneau (à réserver avant de partir là encore), les animations habituelles comme les retraites au flambeau, à ski et à pied dans le village…

Bref, Les Gets, c’est vraiment une station kids-friendly pour l’hiver. A part peut être dans les restaurants où l’assise et l’assiette ne sont pas toujours adaptées. Ca viendra !

Publicités

IMG_1754

La série du mercredi (3/3) : Jeu de voyages

Pour terminer cette série du mercredi (3/3) sur les vacances, je propose de jouer avec les asticodoigts d’Hervé Tullet. En route pour un voyage en avion, direction Paris et la tour Eiffel, les pistes de skis, les fonds sous-marins et les bateaux sous le soleil d’été. L’amusant étant de lire l’histoire avec ses doigts, pour en faire des personnages capables de nous emmener sur la lune, à bord d’une fusée. Quel plus beau voyage que l’imaginaire finalement ? Ce livre-jeu est drôle, léger, efficace. Mais il faut bien avouer qu’ici, on a un faible pour Hervé Tullet…

Jeu de voyages, Hervé Tullet, Ed Phaidon, 9,95 euros. Dès tout petit.

Image195

Le tour du monde de Mouk à vélo et en gommettes

En ce moment, nous nous intéressons à Mouk et ses voyages autour du monde. LittleBoy est déjà fan du dessin animé et connaît donc les personnages. J’ai longtemps hésité à lui prendre ce livre – Le tour du monde de Mouk à vélo et en gommettes – que j’avais repéré en librairie, Mais qui est plutôt proposé à partir de 4 ans. En fait, il accroche très bien, est attentif à la lecture, observe bien ( il y a beaucoup de détails dans les dessins) et s’est bien amusé avec les autocollants repositionnables. Nous nous baladons avec Mouk à New York, Pondichery et à Madagascar, pour une approche des Pays par leurs cultures et traditions. Le vocabulaire va bien s’enrichir ! Vraiment chouette comme lecture.

Le tour du monde de Mouk à vélo et en gommettes, de Marc Boutavant, Albin Michel Jeunesse, possible dès 3 ans, 15euros.

Image196

Fichier_001

La série du mercredi (2/3) : T’choupi à la plage

Pour cette série du mercredi (2/3) qui traite des livres ayant trait aux vacances, j’ai choisi T’choupi à la plage de Thierry Courtin. Il s’agit d’un ouvrage de la série Une histoire à deux voix, avec des textes à trous, les mots étant remplacés par un dessin que l’enfant reconnaît. Ainsi, l’histoire se lit à deux et permet d’étoffer le vocabulaire du minot. Et ça ne plaisante pas quand il s’agit de lui faire reconnaître coques et couteaux à ramasser sur la plage ou encore, les anémones de mer et les crevettes ! Evidemment, le livre est d’autant plus intéressant si l’enfant part en vacances au bord de l’océan, il pourra alors appliquer ce qu’il a appris au paysage qu’il découvre. A noter en fin d’ouvrage, une double page de Cherche et trouve version bambino.

T’choupi à la plage, Thierry Courtin, Editions Nathan, 5,70 euros, à partir de deux ans.

Fichier_000 (16)

La série du mercredi (1/3) : Tous en bateau !

Pour cette série du mercredi (1/3), j’ai choisi des livres qui parlent des vacances et d’abord, Tous en bateau ! de France Cottin, illustré par Charlotte Roderer, aux éditions Nathan. Littleboy aime beaucoup ce livre qui n’est pas une histoire linéaire mais un récit que l’enfant nourrit de ses observations et parfois même de son imagination. Un livre de papotages, pour mieux faire parler les enfants. Le fil conducteur, c’est une famille qui embarque sur un bateau avec un capitaine, pour une balade en mer, direction une île et son phare. L’orage qui sévit en cours de route, ajoute du piment au scénario. L’enfant enrichit son vocabulaire maritime, décrit les décors de l’histoire, situe les objets et les personnages dans l’espace, décrit leurs vêtements… Il est aussi invité à s’exprimer par deux personnages Papoti et Papota, qui l’interpellent sur ce qu’il aime faire en vacances, comment il s’habille quand il pleut…  Un livre sympa et intelligent.

Tous en bateau !  De France Cottin, illustré par Charlotte Roderer, aux éditions Nathan, à partir de deux ans et demi. 8 euros.

Fichier_000-67

La série du mercredi (1/3) : Mes premières comptines en anglais

Pour cette série du mercredi (1/3), j’ai choisi de vous parler des livres qui aident nos enfants à se familiariser gentiment avec l’anglais. Mes premières comptines en anglais, illustrées par Séverine Cordier, chez Gründ, permettent une entrée en matière tout en douceur. On chante The Alphabet Songs, on mime les gestes d’ head and shoulders, l’équivalent de notre Tête-épaule-genou-pied, on compte avec One, two Buckle my shoe et on s’attendrit avec la berceuse Twinkle, twinkle Little Star. L’enfant participe en appuyant sur la puce et en déclenchant lui-même les chansons. Et pour l’adulte, les paroles sont écrites en anglais et en français. Personnellement, je lui chante le plus souvent en anglais mais aussi parfois en français, pour qu’il puisse faire sens. Mais les illustrations suffisent sans doute…

Mes premières comptines en anglais, Illustrations Séverine Cordier, Gründ, 9,95 euros, dès un an.

Fichier_000-58

Escapade en Pays Basque : mes bons plans kids friendly

Les endroits, les balades, les gourmandises, les cadeaux… Tous mes bons plans kids friendly pour le Pays Basque sont là. Bon voyage !

LES LIEUX : Biarritz pour sa longue plage de sable adaptée aux familles, ses tentes pour s’abriter du soleil, son océan aux « petites » vagues qui permettent une baignade sécurisée, en zone surveillée bien sûr. Appréciable car dans le coin, l’océan est actif. Plus près du phare, un coin pour observer les coquillages dans l’eau. Même chose de l’autre côté, après l’esplanade du rocher de la vierge. Dans ce coin là, on peut se balader entre escaliers et petit port pour s’évader quelques minutes, de la ville.

Fichier_001-18

Saint Jean de Luz, sa plage aux clubs de jeux pour enfants qui s’enchaînent, ses rues piétonnes pour une balade tranquille, et ses boutiques trop top, trop jolies et aussi à destination des enfants! Ici, l’ambiance est particulièrement balnéaire chic et on resterait bien se reposer sur le sable. A faire quand même : la balade sur la digue qui ceinture la plage dans toute sa longueur et le vieux port avec ses poissons dedans. Ah j’oubliais : se rafraîchir sur une terrasse de la Place Louis XIV avec des enfants qui courent, des peintres qui animent le lieu; les arbres et le kiosque à musique qui donne le charme aux lieux.

Fichier_000-60

Dans les terres, Saint-Jean Pied de Port est une belle surprise. Dans les anciens remparts, la vieille ville est fréquentée par les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, mais mérite un détour en famille. Rue piétonne qui grimpe, montagne oblige, mais avec des bancs pour faire des pauses bien méritées. Et la vue sur l’architecture locale et la nature environnante valent bien le petit effort. Petite balade possible le long de la rivière, en passant de ponts en ponts, avec espaces pique-nique pour ceux qui ont prévu. Sinon, les restaurants fleurissent en ville. A la sortie, près du parking, une aire de jeux immense avec une offre impressionnante de toboggans et autres jeux publics. Idéal pour un moment de décompression avant de reprendre la route. N’oubliez pas les bouteilles d’eau, il fait chaud là haut !

Fichier_000-59

L’ACTIVITÉ : l‘aquarium de Biarritz. Des phoques, des tortues, des requins et des poissons en tout genre. Notre LittleBoy a adoré, même les maquettes de bateau qui ont eu droit à deux passages ! L’aménagement de lieux sur plusieurs étages est bien conçu, il y a de l’espace pour se déplacer et voir les aquariums, le plus souvent à hauteur de bambins. Une marche surélevée est prévue pour que les petits puissent se hisser à la hauteur de celui qui héberge… les poissons clowns, les fameux Nemo que tous les petits visiteurs réclament à haute voix ! Bref, ça vaut la visite. Comptez 14,90 euros par adulte, gratuit avant 4 ans.

Fichier_000-62

LE MIAM : le gâteau basque bien sûr ! Celui de le maison Adam, à la crème, version traditionnel… est notre préféré (photo). Mais il ne faut pas négliger le palais affûté de LittleBoy qui a été séduit, également, par le gâteau basque au chocolat de la Maison Parriès. Dans les deux cas, entre nous, vous êtes sur des valeurs sûres. Compter 12 euros pour un petit format qui fera déjà six bonnes parts !

Fichier_000-63

L’IDEE CADEAU : petite halte chez Euskal linge à Saint Jean Pied de Port (mais aussi à Saint-Jean de Luz…), pour des trouvailles vraiment sympa pour les enfants: les moutons, les oursons et même des minibus en éponge dans de jolis formats. C’est doux, c’est coloré et de qualité. Bref, craquage assuré ! Comptez entre trente et cinquante euros selon les modèles.

Fichier_000 (1)

Des asticodoigts voyageurs

Le livre du samedi, c’est « jeu de voyages » d’Hervé Tullet. Ce n’est pas son actualité du moment mais c’est un livre 📚 que LittleBoy apprécie beaucoup.
Les asticodoigts le font bien marrer. L’idéal, c’est de se dessiner deux yeux et une bouche sur l’index pour jouer les personnages en le faisant passer dans le trou au centre du livre (Mais même sans dessin, ça fait rigoler). Et ensuite, on tourne les pages en faisant prendre l’avion à nos asticodoigts, en leur faisant faire du ski et même embarquer dans un sous-marin !
C’est un moment vraiment ludique et pour les plus jeunes, en bonus, on se familiarise avec les modes de transport 🚀

Jeu de Voyage d’Hervé Tullet, éditions Phaidon, autour de 10€. Un livre facile qu’on peut démarrer avec les tout petits (cartonné).

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑